lundi 25 septembre 2017 / Mali

Malick alhousseny ministre

Une délégation gouvernementale conduite par le Ministre de l’Énergie et de l’Eau devrait arriver demain dans la ville de Kidal. L’objectif  de cette mission est d’évaluer les besoins en eau et en électricité de la population. Cette visite sera la première après   celle de l’ancien Premier ministre Moussa Mara en mai 2014 qui avait dégénérée.  

L’accès à l’eau et à l’électricité est de plus en plus difficile dans la région de Kidal. La ville qui compte 35.000 habitants ne dispose de courant  qu'entre  9h et 15h et encore avec une faible tension. Impossible d'avoir accès à l'électricité en dehors de ce créneau  notamment dans la soirée et au cours de la nuit. Cette situation ne s'est pas améliorée malgré, l’arrivée d’un groupe électrogène  fournit par EDM s.a en juillet dernier. Celui ci fonctionne uniquement grâce au carburant fournit par la Minusma.
L’eau, quant à elle, est devenue une denrée quasi inaccessible selon la population. Les habitants affirment que cela fait des mois que certains quartiers de la ville  en sont complètement privés.
Une source au sein de l’EDM, indique que Kidal est hors contrôle de  l'entreprise. Les centrales  produisant de l'énergie  sont toutes fermées dans la région et tous les agents sont désormais basés à Gao.  
C’est dans  ce contexte  difficile que  va se dérouler  la visite du ministre de l’énergie et de l’eau Malick Alhousseyni Maïga.
Une visite qui est une première après celle de l’ancien premier ministre  Moussa Mara qui s'était rendu à Kidal  en mai 2014. Sa présence avait dégénéré  et  avait  occasionné des tensions  ayant entrainé la mort   de 36 soldats selon un bilan officiel.  
Selon des sources locales la population  de Kidal réserve un accueil chaleureux au ministre de l’énergie et de l'eau attendu demain dans la localité.

Assikadeye Ag waerzagan chef de village de Kidal est joint au téléphone par Intalla ag Bilal
  "C'est une arrivée qui est bien attendue parce que la ville de Kidal en terme d’électricité connaît d’énormes problèmes. A l'heure où je vous parle, vous pouvez considérer que la ville de Kidal n'a pas de courant, n'a pas d'électricité. Nos attentes sont grandes par rapport à cette visite du ministre de l’énergie et de l'eau parce que nous nous disons à partir du moment où l'autorité qui est chargée du domaine va arriver et constater, nous attendons vraiment qu'une solution soit trouvée à ce niveau. Disons que c'est un pas, parce que à un moment donné on n'acceptait pas l'arrivée d'une autorité malienne. Je pense que depuis un certain temps les autorités sont acceptées ici. Elles sont accueillies. Je pense que même si ce n'est pas le retour de l'administration, ça peut être considéré comme une bonne démarche en ce sens là".

Source: Studio Tamani

1 aenqueteur cover