samedi 20 avril 2019 / Mali

Iyad AghalyLe processus d’application de l’Accord de paix est en panne à cause de la lâcheté des rebelles, de la France et de l’Algérie qui font la pluie et le beau temps.

 

1 attaqueQuatre militaire maliens ont été tués samedi lors de l'attaque d'un poste de sécurité de l'armée dans la localité de Ménaka (nord), a appris samedi l'AFP de source sécuritaire et auprès d'un élu de la région.

1 gaoLa découverte d’une cache d’obus à Gao agite la ville. Une fouille de Barkhane a mis la main sur l’arsenal gardé dans une maison dont le propriétaire serait un grand transporteur de la place.

ibrahim boubacar keita ibkAux grands maux, les grands remèdes. Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, entend redonner à l’armée malienne sa force et son autorité. Dans son discours à la nation à l’occasion du 56ème anniversaire de l’armée, le Chef suprême des armées dévoile ses engagements. Objectif, la victoire finale contre le terrorisme et pour la paix définitive au Mali.

Malick alhousseny ministre

Une délégation gouvernementale conduite par le Ministre de l’Énergie et de l’Eau devrait arriver demain dans la ville de Kidal. L’objectif  de cette mission est d’évaluer les besoins en eau et en électricité de la population. Cette visite sera la première après   celle de l’ancien Premier ministre Moussa Mara en mai 2014 qui avait dégénérée.  

attaque

Le cercle de Banamba a été la cible d’une attaque dans la nuit du lundi 7 novembre, selon des sources locales. Les assaillants ont saccagé les camps de la Garde nationale et de la gendarmerie ainsi que la prison de la ville, rapportent les mêmes sources.

Rarous

Des hommes armés se sont nuitamment attaqués, ce dimanche vers 2h du matin, à des postes de l’armée malienne à Gourma-Rahrous, dans la région de Tombouctou. Plusieurs véhicules ont été incendiés.

Elmehdy Ag MuphtahLa création, il y a une semaine, du dernier-né des mouvements armés dans le nord du Mali, par l’ancien ministre de a fonction publique et surtout ancienne figure importante du MNLA, Hamma Ag Mahmoud, continue d’alimenter polémique.  La naissance de ce mouvement divise au sein même de la communauté des Kel Ansar à laquelle son image est souvent associée.

enqueteur 139