mardi 20 août 2019 / Mali

carte regions nordAu Mali, l'alerte maximale est maintenue pour la Minusma à Tombouctou, après l'attaque manquée de lundi soir octobre. Un kamikaze s'est fait exploser au passage d'une patrouille de casques bleus sans faire de victime, la ceinture d'explosifs était défaillante. Une attaque manquée donc, mais qui rappelle les risques omniprésents dans la zone.

Aoussa kidalLe principal chef militaire du Haut Conseil pour l’Unité de l’Azawad (HCUA), numéro 2 et cousin d’Iyad Ag Ghaly, Cheick Ag Awissa, est accidentellement mort, samedi soir à Kidal. Il revenait d’une réunion justement sur la sécurité avec la mission onusienne de maintien de la paix au Mali (Munisma) dans cette ville où seul son mouvement et ses alliés peuvent circuler librement quand son véhicule a sauté sur un engin explosif.

kidal patrouilleLe Directeur de la Communication et des Relations Publiques de la Présidence de la République, Racine Thiam, a, à la faveur de son traditionnel rendez-vous mensuel avec la presse, annoncé que l’Etat malien sera bientôt déployé dans la région de Kidal où ne flotte plus le drapeau tricolore depuis la débandade de l’armée malienne de mai 2014. C’était à la Maison de la Presse, mardi 4 octobre dernier.

kidal patrouilleAu Mali, l'un des principaux chefs de la CMA a été assassiné à Kidal le 8 octobre. Cheikh Ag Aoussa était le chef d'état-major du HCUA, groupe membre de la CMA, qui rassemble les ex-rebelles et qui, de fait, mène l'enquête sur l'assassinat de Cheik Ag Aoussa.

1suedoisUn homme qui tentait de commettre un attentat suicide à Tombouctou, dans le nord-ouest du Mali, a été tué par les Casques bleus suédois de la force de l'ONU au Mali dans la nuit de lundi à mardi, a appris l'AFP de sources concordantes.

hama ag mahmoudLe Congrès pour la Justice dans l’Azawad, c’est le nom du nouveau mouvement politico-armé crée à Tombouctou, au nom de la Communauté Kel Ansar, ses alliés et leurs forces armés, par l’ancien ministre Hama Ag Mahmoud et le Colonel Abass Ag Mohamed Ahmad.

cheick ag haoussaLe chef militaire de l'ex-rébellion à dominante touareg du nord du Mali, Cheikh Ag Aoussa, a été tué samedi par l'explosion d'une mine à Kidal, dans le nord-est du pays, a-t-on appris de sources concordantes.

Patrouille nordAu Mali, c’est une nouvelle étape dans la mise en œuvre de l’accord de paix signé en juin 2015. Une mise en œuvre très laborieuse : les patrouilles conjointes dans le Nord et le cantonnement des groupes armés se font notamment toujours attendre, mais les perspectives s’éclaircissent un peu.

enqueteur 139