mardi 06 décembre 2022 / Mali

dgdouane1Cette représentation est non seulement un symbole de rapprochement mais aussi un instrument technique pour l’Administration des douanes pour sécuriser les recettes au profit du trésor public et fluidifier la chaine logistique.

Choguel Kokalla Maïga croppedLes sept mois d’embargo que le Mali a connu du fait des actions du pouvoir de transition incitent les observateurs à des questions et des réflexions sur les éventuelles réparations des préjudices subis.

Dr Moumouni GuindoDans le cadre de la commémoration du 11 juillet, « Journée africaine de lutte contre la corruption », l’Office Central de Lutte contre l’Enrichissement Illicite (OCLEI) a initié une journée d’échange et de sensibilisation à l’égard des journalistes sur la lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite.

Aliou BoubacarL’AfricaEnergyOutlook2022 est un nouveau rapport spécial de la série World Energy Outlook de l’Agence internationale de l’énergie. Il explore les voies pour que le système énergétique africain évolue vers la réalisation de tous les objectifs de développement africains, y compris l’accès universel à des services énergétiques modernes et abordables d’ici 2030 et les contributions déterminées au niveau national.

Yara OilDepuis quelques semaines, suite à la guerre d'Ukraine et les grèves répétitives des pompistes de certaines stations multinationales au Mali, on assiste à une difficulté d'approvisionnement de carburant à Bamako et dans certaines capitales régionales. Toute chose qui paralyse l'activité de certains citoyens.

PDG CMDT NANGOLa 96ème session du Conseil d'Administration de la Compagnie Malienne pour le Développement de textile (CMDT) s'est tenue le 23 Avril dernier à l'hôtel de l'amitié de Bamako sous l'égide du Dr Nango Dembélé, Président Directeur Général de la CMDT en présence des administrateurs dûment mandatés des structures partenaires.

Ainsi après l'examen des points inscrits à l'ordre du jour et à l'issue des débats: le conseil a approuvé le procès verbal de la 95ème session du conseil d'administration de la CMDT tenue le 26 janvier 2022; le rapport de gestion du PDG de la CMDT et lui a donné mandat de présenter à l’Assemblée générale ordinaire et arrêté les états financiers de l'exercice clos le 31 Décembre 2021.

S'agissant des états financiers de l'exercice écoulé, il se dégage comme suite : un chiffre d'affaire de 204.190 milliards de FCFA ; un résultat net de 5.465 milliards de FCFA et un total bilan de 237.007 milliards de FCFA. Dans son intervention, le PDG de la CMDT Dr Nango Dembélé n'a pas caché ses sentiments de satisfaction au regard des résultats positifs obtenus surtout le résultat net de 5.465 milliards de FCFA malgré un déficit de 15 milliards lors de l'exercice écoulé. Toute chose qui a value les encouragements et les félicitations appuyés des membres du conseil d'administration à l'endroit du numéro Un de la CMDT. Pour le patron de la CMDT holding, deux choses expliquent l'obtention de ces résultats positifs à savoir : la bonne tenue des coûts du coton sur le marché mondial et l'application du plan d'austérité. Sur ce dernier point, il a rassuré qu'il sera renforcé conformément à la demande des membres du conseil d'administration. Pour la circonstance, Dr Nango Dembélé est revenu sur les difficultés liées à l'approvisionnement du pays en engrais dont certains parlent déjà d'une mauvaise campagne agricole de 2022- 2023. Il a donné des précisions claires. À l’en croire, Dr Dembélé, le problème est d'abord mondial à cause de la guerre d'Ukraine dont la Russie et l'Ukraine constituent les principaux exportateurs d'engrais sur le marché africain. Ensuite, il a rejeté toute la responsabilité de la CMDT dans cette situation car dit-il les appels d'offres sont faits par un GIE et qui suit également l'approvisionnement du pays, composé par la confédération des producteurs de coton, de la CMDT et de l’OHVN dont la présidence est assurée par le président de la confédération des producteurs de coton en ce qui concerne la zone coton . Il a rappelé que le rôle de la CMDT se limite à la garantie des prêts au niveau des banques, la réception de l'engrais dans les magasins et la distribution au niveau des producteurs. Il a toutefois souligné que l'approvisionnement du pays en intrants se fait à deux niveaux. Le premier niveau est assuré par le GIE en ce qui concerne zone coton et le deuxième niveau est assuré par le ministère de l'Agriculture qui a son propre système différent de celui du GIE. Qu'à la date aujourd'hui malgré l'embargo, l'approvisionnement continu via port d'Abidjan et Dakar. En ce qui concerne le complexe coton la livraison est au delà 47% et 50% pour la complexe céréale. S'agissant de l'engrais l'urée, cela peut attendre jusqu'au mois de juin et juillet. En se référant à la campagne précédente, Dr Dembélé juge que le Mali n'est pas en retard. Pour terminer, il a salué et remercié les opérateurs économiques qui ont tenus leurs engagements quant à l'acheminement des engrais vers le Mali malgré les sanctions.

Mamadou Nimaga

Compagnie Malienne pour le Développement des Textiles - CMDT

Lancement et démarrage des opérations d’évacuation de la fibre de coton par le corridor Bamako-Guinée Conakry

Après l’ouverture du corridor Bamako-Nouakchott en Mars dernier, le Mali à travers la CMDT vient d’envoyer le 1er Convoi de 30 camions chargés d’à peu près 1000 tonnes de fibres de coton vers le Port Autonome de Conakry ce vendredi 06 mai 2022 à Kourémalé.

La cérémonie officielle de lancement de ce corridor Bamako- Conakry a été présidée par le Ministre du Développement Rural en présence du Ministre des Transports et des Infrastructures, du Ministre du Commerce et de l’Industrie, du Directeur Général du Port Autonome de Conakry et d’autres autorités du Mali et du pays Frère de la Guinée Conakry.

 

Selon une source aéroportuaire, Air France sera dans les nuages bamakois ce lundi soir. Une histoire de reprendre ses services de vols que la compagnie elle-même avait suspendue de façon unilatérale en guise de soutien aux sanctions de la CEDEAO contre un pays membre, le Mali. C’est pour vous dire que le ridicule ne tue plus sur cette planète. De quoi s’agit-il ?

Seydou Lamine TraoréLe fils de l’ancien président Ibrahim Boubacar Keïta gèrerait-il le département stratégique des Mines, de l’Energie et de l’Eau ? Rien n’est moins sûr. En tout cas, l’actuel ministre, Seydou Lamine Traoré, utilise les mêmes pratiques et les mêmes réseaux que Karim Keïta.

enqueteur192