lundi 20 novembre 2017 / Mali

boubou cisse buroLe ministre malien de l'Économie et des Finances, Boubou Cissé, veut contraindre la compagnie minière à régler son redressement fiscal.

Après avoir fait fermer, hier, le siège d’une filiale de Randgold Resources à Faladié (près de la capitale Bamako), Boubou Cissé, le ministre de l’Économie et des Finances, n’hésitera pas à saisir ses expéditions d’or au cas où la compagnie minière ne réglerait pas le solde de son redressement fiscal.

C’est ce qu’a confié au téléphone à Jeune Afrique le responsable gouvernemental, ancien titulaire du portefeuille de l’Industrie et des Mines, ce mardi 11 octobre lors de son passage à Paris, en transit vers le Mali. Boubou Cissé a accordé une semaine à Randgold pour verser les 27 milliards de F CFA (41,16 millions d’euros) encore dus au titre de la non déclaration de la TVA par la Société des mines de Loulo (Somilo), la filiale de Randgold opératrice de la mine d’or de Loulo (à l’ouest du pays, près de la frontière sénégalaise).

Contentieux

En juin, le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (Cirdi) avait rendu ses conclusions sur le contentieux entre Bamako et Randgold. Sur le volet de l’impôt sur les bénéfices industriels et commerciaux (IBIC), l’arbitrage a donné raison à la Somilo. Le Mali, défendu par Georges Arama de KGA Avocats et par François Meyer, a dû rembourser à Randgold, il y a deux mois, 19 millions de F CFA.

Mais sur le volet de la TVA, le Cirdi s’est prononcé en faveur du Mali. La Somilo, qui a été subi deux redressements fiscaux au Mali dans les années 2000, et dont l’un des comptes avait même été saisi en 2011, aurait dû déclarer sa TVA tel que le dicte sa convention d’établissement. Même si cette TVA était par la suite déductible, ce que prévoyait aussi la même convention. Sur les 42 milliards de F CFA réclamés par le Mali au titre des pénalités, Randgold, conseillé par Charles Kaplan du cabinet Orrick, en a d’ailleurs déjà remboursé 15 milliards de F CFA au Trésor public, il y a un mois et demi, toujours selon Boubou Cissé.

Source: JEUNEAFRIQUE

1 aenqueteur cover