lundi 20 novembre 2017 / Mali

babali dgA la tête de la Banque Malienne de la Solidarité (BMS-Sa) depuis sa création, en 2002, Babaly Ba a réussi la prouesse d’acquérir par un processus de fusion-absorption pour le compte de son établissement la Banque de l’Habitat du Mali (BHM).

Parmi les raisons qui ont plaidé en sa faveur figurent bien entendu la bonne santé financière de la BMS et la confiance des actionnaires de la banque et des autorités maliennes.

Appelé à faire valoir ses droits à la retraite le 31 décembre 2016, l’inamovible banquier malien, originaire de Diankabou dans le cercle de Koro, bénéficie d’une rallonge de deux ans supplémentaires pour mener à son terme le processus d’acquisition-absorption de la BHM par la BMS dont le capital et les secteurs d’intervention se renforcent.
Babaly Ba, qui n’est plus que Directeur Général de la BMS depuis la nomination de Bokary Tréta au comme Président de son Conseil d’Administration, jouit de la confiance des actionnaires et administrateurs de la BMS et de celle des autorités maliennes.
Il a demandé et obtenu, une prorogation de son départ à la retraite de deux années supplémentaires, en vertu des dispositions de l’article L.60 de la Loi N° 92-020 portant Code du Travail en République du Mali, modifié le 1er janvier 2012. Cette loi, qui s’applique aux partants à la retraite de l’année 2011, accorde à tout cadre malien la possibilité de proroger de deux ans supplémentaires le délai de départ à la retraite. Et Babaly Ba, qui a conduit le processus de fusion-absorption de la BMS avec l'ex BHM, a été autorisé par le CA de la Banque à mener la transition, qui pourrait être plus brusque si elle devait être dirigée par un autre patron, n’ayant pas participé au processus. Beaucoup d'autres agents du secteur bancaire malien ont également bénéficié de la même mesure. C'est pour cette même raison que Babaly Ba bénéficie de l'accompagnement du ministre en charge des Finances et de l'Economie et il est tout à fait serein.

Boniface Dembélé

1 aenqueteur cover