dimanche 19 novembre 2017 / Mali

IPR

Le dimanche, 26 février dernier, le bloc D de l’internat de l’Institut polytechnique rural de formation et de recherche appliquée (IPR IFRA) de Katibougou a pris feu aux environs de 19 heures. A l’origine de l’incendie, l’explosion d’une bonbonne de gaz dans une chambre. L’on ne déplore aucune perte en vies humaines, aucun blessé n’a été enregistré, mais les dégâts matériels sont très importants. Le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et le Directeur du Centre National des Œuvres Universitaires(CENOU) se sont rendus sur les lieux pour apporter leur soutien aux victimes.

Quelques heures avant l’inauguration du nouveau Complexe Universitaire de Kabala par le Président – mardi 28 février 2016 -, un bloc de l’internat de l’IPR-IFRA de Katibougou a pris feu. Aussitôt informé de la situation, le directeur du CENOU, Allaye Ba, a dépêché sur Katibougou son chef du service logement et restauration, Yaya Koté pour constater les dégâts, qui sont énormes.

Selon le chef du service logement et restauration du CENOU, Yaya Koté, que nous avons rencontré sur les lieux du sinistre, l’incendie serait parti de la chambre D5 où une étudiante du nom de Clémentine Koné préparait avec du gaz. Suite à un dysfonctionnement le gaz aurait explosé, pris de panique, elle a pris la tangente avant d’informer la Direction de l’établissement de ce qui venait de se produire.

Très rapidement la flamme atteint le plafond de la toiture de la chambre et s’est répandue dans les chambres avoisinantes.

Au total 10 chambres sur les 80 que compte l’institut ont été totalement calcinées avec toutes les ‘’affaires’’ de près de 40 étudiantes sur les 85 que compte le bloc, exclusivement réservé aux filles. D’énormes dégâts matériels ont été enregistrés avant l’arrivée des sapeurs-pompiers, les extincteurs sur place ayant montré leur limite.

L’incendie s’est produit au moment où les étudiants de l’institut s’apprêtaient à descendre du campus pour les vacances annuelles.

Une délégation conduite par la ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Assétou Founé Samaké Migan, accompagnée du DG du CENOU, s’est rendue à l’IPR de Katibougou pour constater les dégâts de visu et apporter le soutien de la nation aux victimes.

En présence du Directeur Général de l’institut, Mamadou Famenta et de son Secrétaire général, M. Doumbia, accompagnés du Secrétaire général du comité AEEM de l’établissement, la Ministre Samaké Migan et le DG du CENOU ont fait un tour d’ensemble du campus pour recenser l’ampleur des dégâts.

A la fin de la visite, la ministre a appelé les internés à un changement de comportement pour que de telles situations ne se reproduisent plus dans les établissements publics d’accueil et d’hébergement des étudiants.

Quant au DG du CENOU, dont la structure est chargée de la gestion de la vie étudiante, il a promis d’entreprendre des travaux de réhabilitation des chambres endommagées avant l’ouverture des classes prévue en juin prochain.

Au nom du département et de leurs structures, les DG du CENOU et de l’IPR ont remis une enveloppe symbolique de 3 millions de F CFA aux victimes, qui ont tout perdu dans cet incendie.

Rappelons que le campus universitaire de l’IPR-IFRA de Katibougou, l’une des plus anciennes Institutions de formation des agents du développement rural de la sous-région ouest africaine, a une capacité d’accueil de 800 places. Il a été depuis l’année 1897 sous l’appellation de Station de Recherche Agronomique Expérimentale de Kati avant d’être transféré au site actuel de Katibougou.

Habi Kaba Diakité

 Source: L'Enqueteur

1 aenqueteur cover