mercredi 24 octobre 2018 / Mali

lycee Askia

Par peur d’attraper des maladies, les lycéennes évitent comme la peste les toilettes de leur établissement. Encore que ces soi-disant toilettes sont communes, pour filles et garçons, sans eau ni électricité. Le département de l’Education est vivement interpellé sur cette situation qui ne doit pas rester sans solution. Cela au moment où des centaines de millions FCFA vont dans des dépenses de prestige, sans aucune incidence sur le développement socio-économique de notre pays.

Peti guimbaInitialement prévu pour le jeudi 27 octobre, le procès du comédien Youssouf Keïta, a été de nouveau renvoyé à la date du 15 décembre prochain, par le Tribunal de Grande Instance de la Commune V. Présenté comme malade, par ses avocats, l’accusé ‘’Petit Guimba’’ offrira un spectacle, le 5 novembre prochain à Ségou.

affrontementLes affrontements entre des groupes de jeunes à Lafiabougou à la lisière d’Hamdallaye en commune IV du district de Bamako ont fait, la semaine dernière, deux morts.

art martialUn libanais promoteur et gérant  du restaurant Rayan a donné un coup du poing à un de ses clients alors que ce dernier était à table. Cela s’est passé le samedi, dans la journée, au moment du déjeuner. Il s’agit d’un certain Issam, responsable du resto, chargé de le gérer. D’après nos enquêtes, au restaurant RAYAN, le bonhomme ne fait qu’agresser les clients et travailleurs (serveurs, cuisiniers).

koffi olomideInculpé pour "coups et blessures volontaires", le leader du groupe Quartier Latin a été transféré mardi à la prison centrale de Makala quelques heures après son interpellation à Kinshasa, selon des sources judiciaires.

niceLe procureur de la République, François Molins, a confirmé l'identité du chauffeur de camion auteur de l'attaque terroriste qui a fait au moins 84 morts à Nice dans la soirée du 14 juillet, lors d'une conférence de presse vendredi à 17 heures. Il a également livré les derniers éléments d'enquête.

ciÀ Abobo, commune populaire de la capitale économique Abidjan, malgré tous les risques c'est en bordure de l'autoroute que bon nombre de musulmans ont célébré la prière du ramadan, comme constaté sur place.

seneLes autorités sénégalaises ont promis des peines d'amende et de prison à ceux qui font mendier les enfants dans les villes du Sénégal.

1 aenqueteur cover