mercredi 14 novembre 2018 / Mali

Les deux militaires ont trouvé la mort lundi au cours d'une opération de déminage à Nassoumbou au nord du pays.

Trois autres soldats ont été grièvement blessés.

La mine artisanale a explosé alors qu'ils tentaient de la désamorcer.

Cette explosion intervient au lendemain d'une attaque qui avait tué un élu local à Arbinda dans le Sahel.

La région du Sahel est toujours sous couvre-feu de 20h à 6h du matin.

Un commando avait a attaqué le poste de gendarmerie de la ville de Djibo le 18 octobre dernier, dans la même région, et libéré plusieurs prisonniers.

enqueteur