jeudi 24 janvier 2019 / Mali

En dénonçant une justice politisée aux États-Unis, le président Donald Trump s'est livré mercredi à une incroyable passe d'armes avec le chef de la Cour suprême, le juge Roberts. Ce dernier a tenu à lui rappeler l'impartialité des magistrats.

Après la condamnation d'un député le 6 novembre dernier, six grossistes ont été condamnés mercredi.

Parmi les chefs d'accusation qui pèsent contre eux figurent celui de complicité d'exercice illégale de la profession de pharmacien.

Le président de la Commission de l'Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a annoncé dimanche la mise en place d'un régime de sanctions à l'encontre des Etats membres qui ne verseraient pas leurs contributions financières annuelles au bloc continental.

L'Union africaine (UA) annonce l'envoi d'une mission d'information et d'écoute au Gabon, à la suite de l'absence du président Ali Bongo Ondimba du pays pour des raisons de santé.

L'entrée en scène de la Cour Constitutionnel du Gabon autorisant « le vice-président de la République à convoquer et à présider un Conseil des ministres qui portera exclusivement sur l'ordre du jour joint à la requête du Premier ministre », selon les propres termes de l'un de ses membres, le juge François de Paul Antony Adiwa, ne démontre qu'une seule chose : mort ou vivant, l'héritier et successeur de feu El Hadj Omar Bongo n'est plus qu'un pantin entre les mains des membres du sérail gabonais, à défaut de l'avoir toujours été. A moins qu'il leur ait servi de paravent sans s'en rendre compte, en attendant que l'un d'eux soit prêt à prendre les rennes du pays.

Les forces gouvernementales du Nigeria ont détruit un camp de Boko Haram près de l'Alagarno Forest, un ancien centre de formation à l'idéologie du groupe terroriste au nord-est du pays, a annoncé vendredi un porte-parole de l'armée.

C'est fait ! Emmanuel Ramazany Shadari désigné candidat du parti de Joseph Kabila et de l'actuelle "majorité présidentielle" à l'élection présidentielle du 23 décembre affrontera un seul candidat de la vraie opposition congolaise, en la personne de Martin Madidi Fayulu (62 ans). C'est celui dont le nom a fait consensus et réuni autour de sa personne ce que l'opposition en RDC compte de grandes têtes.

La présidence gabonaise a reconnu implicitement dimanche la gravité de l’état de santé du président Ali Bongo Ondimba, 59 ans, hospitalisé à Ryad en affirmant qu'«il est en phase de recouvrement de la plénitude de ses facultés physiques».

enqueteur 139