lundi 20 novembre 2017 / Mali

banjul gambieLe président élu a finalement rejoint Banjul ce jeudi. Au programme : relever les immenses défis économiques auxquels le pays doit désormais faire face.

ibk hollande entreeD’abord je vais remercier le président malien pour le succès de ce sommet. C’était un défi pour le Mali, il lui a été confié il y a maintenant trois ans, la responsabilité d’organiser cet événement. C’était pour lui une épreuve qui s’ajoutait à d’autres.

Sommet Afrique FranceLe plus grand rendez-vous de l’Afrique avec la France s’est tenu les 13 et 14 janvier dernier à Bamako. Une trentaine de délégations y ont pris part. Le thème retenu pour cette édition était : « Partenariat, Paix et Emergence ». François Hollande de la France, Ibrahim Boubacar Keita et les chefs d’Etat africains et leurs délégations ont discuté de tout avec en toile de fond, le développement et la sécurité. Des engagements ont été pris pour que plus jamais rien ne soit comme avant. Focus sur une rencontre historique de 48h qui pourrait changer le destin de tout un continent.

IBK Hollande

Onze pays africains ont déjà hébergé le Sommet Afrique France depuis ses débuts en 1973, sur initiative de l’ancien président français, Georges Pompidou. Après le succès de l’organisation de l’édition de 2005, le Mali est le seul pays africain à organiser une deuxième fois le sommet, qui se tiendra les 13 et 14 janvier 2017 à Bamako. Une rencontre qui réunira, autour du président François Hollande et de la délégation française, une quarantaine de chefs d’État et de gouvernement du continent. Et à peu près autant de membres dans les délégations des différents pays, soit 2 500 à3 000 participants attendus. Koulouba a sorti le grand jeu pour convaincre la France de maintenir l’événement sur le sol malien malgré les nombreuses critiques dont les plus acerbes remettaient en cause les capacités de Bamako d’abriter un tel sommet. Au plus haut sommet de l’Etat, le président de la République en a fait son cheval de bataille.

Aminata DramaneProfitant de la restitution des conclusions de la 10è édition de « Migrance », la semaine dernière, au Centre Amadou Hampaté Ba, l’ancienne ministre de la Culture du Mali, Aminata Dramane Traoré, a engagé le débat pour éclairer la lanterne de ses compatriotes sur un sujet d’actualité devenu explosif : l’accord de réadmission qui n’est autre qu’un instrument de l’immigration choisie de la France de Sakozy, qui a passé la patate chaude en douce à l’Union européenne pour chasser les migrants africains. L’objectif de cette rencontre est de trouver les moyens d’organiser la résistance et de développer une capacité de proposition à travers une mise à niveau des Maliens. Dans cet exercice, Aminata Dramane Traoré était entourée par Taoufik Ben Abdallah, coordinateur du Forum social africain et l’écrivaine française, Nathalie M’Dela Mounier. Tout va être passé au peigne fin disent tout : De l’accord de l’immigration, à l’accord de la réadmission des migrants en passant par les APE et le programme d’ajustement structurel.

rapatriement migrantL’opération de rapatriement dans leurs pays de ressortissants africains en situation irrégulière s'est déroulée "dans le respect des droits humains" et "conformément aux engagements internationaux" de l’Algérie, a affirmé samedi le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

photo cafe cacaoLe chef de l'Etat Ivoirien son Excellence Alassane Ouattara a récompensé les efforts de notre compatriote Basseni Kané, président de la Société coopérative agricole ‘ ANITHE du haut Sassandra.

bureau desmaliens de DaloaLe Conseil des Maliens, une structure à caractère associative et apolitique ayant pour mission la défense de leurs intérêts généraux, a été fermé le 11 décembre dernier.Le  conseil des maliens de Daloa fermé pour mauvaise gestion. Les ressortissants du Mali vivant à Daloa sous le choc. 

1 aenqueteur cover