lundi 20 novembre 2017 / Mali

Ousmane Mohamed1

Dans un des derniers essais qu'il acheva avant de mourir, Alejo Carpentier définissait l'intellectuel comme un homme qui quitte souvent l’université pour aller droit en prison. Certains critiques pensent que l'engagement politique des (écrivains, cinéastes, scientifiques, économistes journalistes…) met en danger la qualité de l'œuvre intellectuelle. Cela est absolument faux et lâche, tout le monde sait aujourd'hui que certaines des meilleures œuvres dont nous tirons le plus grand orgueil ont été inspirées par la passion politique, les exemples sont nombreux, de Dante à Beaumarchais, de Victor Hugo à Zola, de Cheick Anta Diop à Wolé Soyinka etc.…


Nombreux sont les exemples d'intellectuels qui ont exercé dans l'histoire leur « métier de citoyen » ; Thomas More fut, Lord Chancelier d'Angleterre, ce qui ne l'empêcha pas d'écrire l'utopie et de maintenir ses critères de manière intransigeante.
François Bacon, tout en étant Chancelier put concevoir la nouvelle Atlantide. Nicolas Machiavel fut Ambassadeur et plus tard Secrétaire de la chancellerie du conseil des dix ; ce qui ne troublera pas son œuvre d'historien et de politologue.
John Milton que beaucoup imaginaient absorber par ses méditations célestes, fut secrétaire du conseil d'état d'Olivier Cromwell. Il écrivit d'innombrables pamphlets politiques où il défendait la cause puritaine révolutionnaire pour l'époque, et fut un éminent théoricien de la science du gouvernement.
Francisco de Queva do fut ministre du trésor du royaume de Naples.
Courber participa activement à la commune de Paris, il fut le président de la fédération des Artistes et celui qui organisa la démolition de la colonne de Vendôme, qui glorifiait le militarisme.    
 Zola dirigea l'une des plus grandes croisades, morales de tous les temps ; Celle qui démontra l'innocence de l'officier Dreyfus injustement accusé d'espionnage.
Il mit à nu la corruption sévissant dans l'armée française de l'époque et dans l'oligarchie qu'elle servait, son pamphlet j'accuse est devenu de nos jours une pièce classique de la littérature politique.
L'engagement intellectuel a toujours œuvré en faveur des transformations sociales.
La révolution Russe d'octobre reçut l'appui et la participation de Gorki, Lunacharski, Mariakovky, Bloch ; Eisenstein, Tolstoï, Chostakovitch ; etc.  
En Amérique Latine, elle a eu, depuis le début du siècle dernier, ses héros et ses martyrs, Le médecin Ernesto Che Guevara de la Cerna demeure dans les souvenirs de tous.
En Afrique, les véritables intellectuels se sont toujours manifestés dans le sens du progrès, on pourrait citer entre autres : Cheick Anta Diop, Tiemogo Garan Kouyaté, Yambo Ouologuem, Bakary Traoré, Wole Soyinka, Tchikaya Otamsi … et beaucoup d'autres qui sont dans l'anonymat.
Les principaux intellectuels se sont exprimés en faveur des libérations nationales, ils ont été anticolonialistes ; anti-néocolonialistes ; indépendantistes, anti-impérialistes, plus tard révolutionnaires et aujourd'hui démocrates.
A Cuba, Fidel et tous les cubains sont orgueilleux d'un exemple extraordinaire d'intellectuel totalement avec son peuple, leur héros national José Marti. C'est lui qui dit :« si la raison veut être un guide, elle doit monter à cheval ».
Et l'instigateur principal de la dernière étape du long processus révolutionnaire, Fidel Castro Ruz, affirma cette vérité incontestable : « il ne peut y avoir de valeur esthétique sans contenu humain. Il ne peut y avoir de valeur esthétique contre l'homme. Il ne peut y avoir de valeur économique sans justice, il ne peut y avoir de valeur journalistique contre le bien être ni de valeur scientifique contre la libération, contre le bonheur de l'homme. C'est impossible.
Pour moi, parmi nos intellectuels africains le plus honnête est et a été incontestablement Cheick Anta Diop qui n'a jamais triché dans ses œuvres, il fut parmi  les premiers à faire des apports substantiels quant à  l'identité Africaine, à définir la notion « de la scientificité » Africaine et à démontrer de façon irréfutable la non existence d'hiérarchie intellectuelle selon que l'on soit ouolof , bambara, noumou, Malinké, sonrhaï, griot, Bobo, Mianka peulh, égyptien, chinois européen ou Américain.
 Aussi nous sommes d’accord quand Mariategui disait que « l'intellectuel est un être réticent à la discipline bourgeoise, possédant une psychologie individualiste et une pensée hétérodoxe, c'est pour cela que parfois les intellectuels se prononcent contre le militantisme politique ».   
Dans tous les cas pour nous, l'intellectuel est un homme doté et qui est obligé pour cela de faire de la politique, sans compromission ni alliance avec les pouvoirs rétrogrades qui font de le holdup financier dans nos pays dans notre pays. La politique est un travail effectif de la pensée sociale, la politique c'est la vie.
Peuple intellectuel  Africain du Mali   ne vous leurrez pas, la révolution cubaine  malgré ses erreurs a été menée avec dignité et une vision avant-gardiste qui ont permis à leur peuple de lutter contre la désertification mentale et d'être pleinement conscient de que, la vertu morale est plus haute que les avoirs matériels et qu'il ne saurait  y avoir de changement judicieux à la dimension de l'attente de nos  peuples, si certains continuent à  soutenir des dirigeants médiocres, oui médiocres  jusqu'à la moelle épinière. Je ne pourrais terminer sans citer cet autre de l’intelligentsia africaine qui disait « La politique est trop noble pour la laisser entre les mains des imbéciles ». A suivre
Ousmane Mohamed Touré,
Ex étudiant, Ex président des étudiants étrangers à l'université de la Habana, Faculté de communication, initiateur du journal du campus « Cochino Feliz »  Beca, Doce  y Malecon, Habana Cuba
Source L'Enqueteur

Fatoumata Sangho8

L'hôtel Radisson Blu de Bamako a abrité, le vendredi 2 décembre 2016, la cérémonie de clôture de la deuxième édition du camp de leadership jeune organisé par l'Association pour le Développement de l'Afrique (ADA), que préside notre compatriote Fatoumata Sangho. Une initiative que soutient le gouvernement des Etats-Unis à travers son ambassade au Mali. La cérémonie de clôture, présidée par le ministre de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Amadou Koita, a enregistré la présence d’une personnalité de taille en la personne de la sous-secrétaire d'État américaine chargée des affaires africaine, Linda Thomas- Greenfield et de l'ambassadeur des États Unis au Mali.

ARABIESAOUDITE

En marge des travaux de la 8è Conférence de l’Organisation Islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (ISESCO), tenue dans notre pays, le lundi 14 novembre dernier, Dr Souleymane Bin Abdalla Abalkhail, Recteur de l’université islamique Mohamed Bin Saoud de Ryad en Arabie Saoudite, a signé avec le Haut conseil islamique du Mali (HCIM) et cinq instituts universitaires islamiques des conventions de partenariat. Ce partenariat vise le renforcement de la coopération entre les deux pays tout en rehaussant l’image de l’islam à travers la connaissance et la recherche scientifique.

Cooperation islamique

L’organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ISESCO) organise dans notre pays sa 8e conférence des ministres de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique des pays membres de l’OCI. La cérémonie d’ouverture était présidée, hier lundi 14 novembre, au Palais des sports par le Premier ministre Modibo KEITA, représentant le président de la République empêché. Le thème de cette conférence qui dure deux jours est : « Enseignement supérieur, qualité et adéquation ».

securite presidentielle

Le centre de communication du ministère de la sécurité et de la protection civile a organisé le dimanche 06 novembre 2016, une retraite médiatique dans la ville de Sélingué.

adama traore

 "La lutte contre l'impunité doit concerner tout le monde" : un député interpelle le gouvernement sur la mort d'Adama Traoré
Lors des questions au gouvernement, Pouria Amirshahi a interrogé le gouvernement sur la mort de ce jeune homme lors de son interpellation en juillet.

cliton

Le FBI a dévoilé une enquête portant sur l’amnistie controversée accordée par Bill Clinton, alors président, au trader Marc Rich. Le camp démocrate dénonce une manœuvre “étrange”.

       Office du niger

REPUBLIQUE DU MALI Un Peuple- Un But- Une Foi                                                                                                                                                                     MINISTERE DE L’AGRICULTURE
……………OFFICE DU NIGER
……………DIRECTION GENERALE   

 i

 AVIS D’APPEL D’OFFRES INTERNATIONAL OUVERT

OFFICE DU NIGER, Quartier Administratif, Boulevard de l’Indépendance,
BP : 106 – Ségou, Mali, TEL : (223) 21 32 02 92  FAX : (223) 21 32 01 43,

Avis d’Appel d’Offres international Ouvert N°009/PDG-ON-PAON du 10 Octobre 2016

1 aenqueteur cover