vendredi 19 janvier 2018 / Mali

Baba Berthé PDG CMDTNotre pays est le 2è producteur de coton africain avec plus de 600000 tonnes de par an. Seuls 2% de cette production est transformée sur place. Le reste est destiné à l’exportation. En marge de la visite du président de la République, Ibrahim Boubacar Keita à Sikasso, il y a deux semaines, nous avons fait réagir le PDG de la CMDT, Pr Baba Berthé sur la question et sur la CMDT en général. Le patron de la CMDT nous dit tout. Lisez plutôt …

GSKODans une interview exclusive, celui qui dirige la liste de l’Alliance ADP-MALIBA - PRVM FASOKO - RpDM, Mr Gérard Seydou Kalilou Ouattara pour la Mairie du District de Bamako, se confie à votre hebdomadaire « L’Enquêteur ». Ce jeune très discret mais efficace, homme de confiance et gendre du milliardaire malien, Aliou Boubacar Diallo, PDG de Wassoul’or, non moins fils du très brillant député Kalilou Ouattara veut créer la surprise au soir du 17 décembre prochain pour succéder au maire Adama Sangaré. GSKO est à la tête d’une alliance basée sur des convictions et des valeurs fortes. Dans cet entretien, il nous décline son ambition pour la ville de Bamako.

Ahmad al Faqi al Mahdi 702860Ahmad Al Faqi Al Mahdi a été reconnu coupable de crime de guerre pour avoir dirigé intentionnellement les attaques qui ont engendré, en juin et juillet 2012, la destruction de dix monuments religieux et historiques à Tombouctou, site du patrimoine mondial au Mali, depuis 1988. C’est la première fois que la Cour pénale internationale (CPI) est saisie d’une plainte – en l’occurrence par l’État malien – portant sur la destruction de monuments culturels, et qu’elle qualifie ces actes de crimes de guerre. Arrêté en 2015, Al Mahdi a été condamné par la CPI le 27 septembre 2016 à neuf ans de prison et, le 17 août 2017, à verser 2,7 millions d’euros aux victimes à titre de réparation.

Yaya CoulibalyInterview de Yaya Coulibaly, marionnettiste, contre la création du ministère du Culte et des affaires religieuses :

« Si l’on n’y prend garde, on perdra notre culture à cause des religions dites révélées … »

« On dirait que certaines familles sont appelées à ne produire que des ministres et d’autres qu’à être administrées. »

Yaya Coulibaly, connu pour être un maître dans l’art de la marionnette, est surtout un artiste engagé. Dans cette interview, il dit son inquiétude face au manque de volonté criard de l’Etat dans la promotion de la culture. A cette réalité s’ajoute ce qu’il considère comme la percée des extrémistes des religions révélés, qui constituent une menace sérieuse à toute œuvre culturelle et artistique. La création du département du culte et des affaires religieuses l’exaspère ainsi. Yaya Coulibaly dénonce aussi l’injustice qui risque, à la longue faire révolter les Maliens, dont l’essentiel des familles sont comme faites pour être administrées par une infime minorité de privilégiés.

BathilyA l’issue de la visite de terrain qu’il a effectuée sur les sites des logements sociaux de N’Tabakoro, le ministre du Domaine, de l’Urbanisme et de l’Habitat s’est prêté à nos questions. Dans cette interview, Mohamed Aly Bathily s’est montré très comminatoire envers son prédécesseur Dramane Dembélé contre qui il entend engager des procédures judiciaires pour notamment la construction d’une école sur un espace public des Logements sociaux de N’Tabakoro. Le ministre Bathily menace également d’exproprier tous les particuliers établis sur les sites des logements sociaux de leurs titres fonciers pour cause d’utilité publique, mais aussi, pointe un doigt accusateur sur le député Hadi Niangadou, qu’il soupçonne d’avoir vendu à des députés une dizaine d’hectares expropriés par l’Etat pour cause…d’utilité publique.

Mamadou G CoulibalyEngagé dans la réalisation des logements sociaux comme beaucoup d’autres entreprises immobilières maliennes ou étrangères, le PDG de la SIFMA était de la délégation du ministère des Domaines, de l’Urbanisme et de l’Habitat, qui était sur les sites des logements sociaux de N’Tabakoro. Mamadou Guédiouma Coulibaly, dont la société accompagne l’Etat, est fier de la confiance que les autorités leur font. Il souhaite cependant que l’Etat honore davantage ses engagements.

JCIL’Agence des Technologies de l’Information et de la Communication (AGETIC) a signé mercredi dernier trois conventions de partenariat avec respectivement la société Général Computec représentée par son DG Ibrahima Haidara, l’Agence nationale de télémédecine et d’informatique médicale (ANTIM), dirigée par le médecin-colonel Ousmane Ly et la Jeune Chambre Internationale Bamako Elite, représentée par Aboubacar Idrissa Dicko. A l’issue de cette rencontre, qui devra permettre de renforcer davantage les relations entre les parties signataires, l’AGETIC a présenté sa nouvelle application de passation des marchés publics dont l’objectif est de mieux gérer les ressources allouées par l’Etat à la structure. Le Directeur général de l’AGETIC, Ahmed Salif Camara, nous en parle dans cette interview qui aborde également d’autres questions comme la politique nationale de promotion des TICs et de réduction de la fracture numérique, le programme d’installation de la fibre optique sur plus de 9000 km, la connexion du Mali au câble sous-marines ou encore la politique de promotion du nom de domaine du Mali, le .ml.

Aliou Boubacar DialloAliou Boubacar Diallo, PDG de Wassoul'Or et de Petroma Inc, rivalise avec de puissantes multinationales ; détenteur de la seule société à capitaux majoritairement maliens dans ce secteur, il est également pionnier dans la recherche de gaz et de pétrole.

1 aenqueteur cover