jeudi 13 décembre 2018 / Mali

Après la réélection controversée du président IBK à la tête du pays, le premier ministre Boubeye Maiga( principal artisan de la grande fraude électorale) nourrit discrètement son ambition de devenir un jour president de la république du Mali.

C’est ce 4 décembre 2018 que, sous les signatures de Oumar MARIKO de SADI, au nom de la CoFoP et du chef de file de l’Opposition et non moins Président de l’URD, Soumaïla CISSE pour le FSD, que l’Opposition malienne est sortie officiellement de son silence, par rapport à l’adoption de la loi portant prorogation du mandat des députés de l’actuelle législature.

Les leaders religieux ont rencontré l’opposition malienne, le mercredi 5 décembre 2018. L’objectif de cette rencontre était d’apaiser le climat politique qui reste tendu depuis la fin de l’élection présidentielle de juillet-août 2018. Les responsables de l’opposition ont opposé une fin de non-recevoir à la demande de surseoir la marche du 8 décembre, formulée par les leaders religieux.

Le Premier ministre Soumeylou Boubèye MAIGA s’est adressé à la société civile de Gao, avec un ton de fermeté et de vérité dans la salle de conférence du gouvernorat de la région. Selon lui, au moment venu, l’Etat mettra en exécution les décisions qu’il estime bonnes à Gao, une région réputée pour son opposition aux initiatives.

Le Collectif pour la Défense de la République (CDR) du tristement célèbre chroniqueur et activiste de Ras Bath est en désamour total avec l’URD de l’Honorable Soumaïla Cissé.

Pour Bakary Togola, président de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali (Apcam), l’opposition n’a pas soif d’alternance, mais de postes juteux pour les prochaines années, d’où son appel à lui donner quelque chose pour apaiser le climat politique.

Les responsables de l'Union Nationale des Jeunes Editeurs de Presse (UNAJEP) étaient face à la presse le lundi 26 novembre 2018, à la Maison de la presse de Bamako pour exprimer leur soutien au confrère Boubacar Yalkoué, Directeur de Publication du journal « Le Pays », vice président de l'UNAJEP et secrétaire général de l'ASSEP, pour le procès qui l'oppose à la cour constitutionnelle du Mali prévu pour le jeudi 29 novembre 2018 au tribunal de la commune V de Bamako.

Le Ministre de la Justice Garde des Sceaux Monsieur Tienan Coulibaly a pris part cet après-midi du 25 Novembre 2018 aux funérailles de feu Ismael Diallo architecte, décédé le jeudi 22 Novembre 2018.

enqueteur 139