dimanche 27 mai 2018 / Mali

Luc TogoLe mercredi, 28 février, la Caisse Nationale d'Assurance Maladie (CANAM) a tenu la 16è session ordinaire de son Conseil d'Administration. Occasion pour les administrateurs de la structure de soumettre le projet de budget, toutes sources de financement confondues, qui se porte bien avec la somme de 57 milliards 011 millions 500 mille 000 F CFA contre 53 milliards 011 millions 500 mille 000 de F CFA en 2017. Une hausse de 7,55%. La cérémonie était présidée par Mamady Kanté, Président du Conseil d'Administration sous le regard attentif de son Directeur Général, Luc Togo.

La Caisse nationale d'assurance maladie (CANAM) a tenu la semaine dernière son conseil d’administration au siège du Patronat à Hamdallaye ACI 2000. Cette structure, devenue référence en si peu de temps et sous le magistère de son très discret et efficace DG Ankoundio dit Luc Togo, n’est plus à présenter.

Pour le PCA Mamady Kanté, dans son discours d’ouverture, la CANAM contribue à l'atteinte de l'objectif stratégique n°9 du plan décennal de développement sanitaire et social 2014-2023 à savoir, le développement du un système de financement permettant une meilleure mobilisation et utilisation des ressources financières pour la santé, une meilleure accessibilité aux services de santé et qui incitent les prestataires et les utilisateurs à être plus efficients.

Ainsi, au titre de l'année 2018, la CANAM envisage principalement d'atteindre une dizaine d'objectifs dont la poursuite la mise en œuvre du système d'information intégré biométrique, la poursuite de la campagne d'enrôlement biométrique et le renforcement des opérations d'immatriculation de proximité, la mise en œuvre des stratégies innovantes contribuant à l'amélioration des reversements par les  Organismes Gestionnaires Délégués (OGD) des cotisations de l'AMO à la CANAM, la poursuite de l'extension progressive de l'offre des soins à travers le conventionnement avec les prestataires de soins privés (polycliniques, cliniques, laboratoires. Cabinets de soins...).

Au cours de cette session, les administrateurs ont analysé et examiné avec la plus grande attention les différents documents afin d'aboutir à des propositions de solutions correctrices dont leurs mises en œuvre permettront à la CANAM, en partenariat avec les Organismes Gestionnaires Délégués, d'améliorer davantage les performances et le fonctionnement du régime de l'assurance maladie obligatoire au Mali.

Mamadou Nimaga

1 aenqueteur cover