samedi 23 juin 2018 / Mali

cheick et prvm1Le Centre OlympaAfrica de Banankabougou a servi de cadre, le samedi dernier pour le 1er congrès extraordinaire du Parti Alliance Pour Construire (APC). A l’issue de ces assises, le président de l'APC, Cheick Oumar H. Diallo a exprimé tout son soutien à la candidature de Mamadou Oumar Sidibé, non moins président du parti de chameau, le PRVM-Fasoko, à l'élection présidentielle de juillet 2018.

L'élection présidentielle vient à grand pas. Les états-majors des partis politiques affûtent leurs armes et mettent leurs stratégies en marche. Dans cette perspective, le parti Alliance Pour Construire a décidé de s’organiser et d'apporter son soutien au candidat de la Coalition pour le renouveau politique.

Ce congrès extraordinaire avait pour objectifs: la relecture des textes du parti, le renouvellement du bureau politique national et l'orientation politique du parti. En prenant la parole, le président l’APC Cheick Oumar Diallo a salué et remercié les militants et partis amis qui bien voulu l’honorer par leur présence à la cérémonie. Pour Cheick Oumar Diallo, notre pays connaît un réel problème d'intégration jusqu'ici insoupçonné. Qu'il est vrai que l'histoire des pays est celui d'un mouvement permanent et perpétuel dont le contrôle ne doit jamais échapper aux hommes politiques encore moins aux autorités qui ont la charge de créer le meilleur climat pour le bien-être des populations. Selon lui, ce bien-être n'est possible que dans la paix et la sécurité dans l’avènement desquelles chacun doit prendre part et la solution demande la contribution de tous les Maliens partout où ils se trouvent. Ce qui recommande un minimum d'honnêteté, de loyauté, de sincérité et de patriotisme des acteurs politiques de tous bords ; de même que la société civile. Autres sujets abordés par le président de l'APC, ce sont entre autres la crise scolaire, le problème d'eau, la pauvreté, le chômage des jeunes mais aussi la mort de nos militaires engagés au front, nord et au centre du pays. Pour faire face à ces problèmes, le président de l'APC invite les autorités à des solutions claires et rapides surtout la dotation de l'armée malienne en armes performantes, la formation adéquate des hommes et la bonne coordination des actions de la troupe. S'agissant de la situation politique, M. Diallo dira que notre pays est malade et gravement malade et qu'il a besoin d'un médecin capable, compétent, disponible et moralement intègre. A cet effet, le parti APC a opté pour le changement par le biais du regroupement dénommé coalition pour le renouveau politique, composé d'une vingtaine de partis politiques et associations qui ont décidé de soutenir la candidature de Mamadou Oumar Sidibé, président du PRVM Fasoko, à l'élection présidentielle du juillet prochain.

Il faut noter que la cérémonie a débuté par une minute de silence observée en la mémoire des victimes civiles et militaires tombées sur le champ de l'honneur pour la défense de la partie. A l’issue des travaux, un nouveau bureau de 31 membres, a été mis en place, dirigé par le président sortant, Cheick Oumar H. Diallo. Le choix des congressistes s’est aussi porté sur le candidat de la Coalition pour le Renouveau Politique, Mamadou Oumar Sidibé pour la présidentielle de 2018.

Mamadou Nimaga

1 aenqueteur cover