dimanche 23 septembre 2018 / Mali

Par un meeting géant, le candidat de l’alliance « Ensemble Pour le Mali », le Président Ibrahim Boubacar Kéita, a lancé sa campagne pour l’élection présidentielle du 29 juillet prochain. « Boua Ta Bla- Mali Té Boua Bla », a-t-il déclaré.

Samedi 8 juillet 2018. Il sonnait 15 heures trente minutes. Tout le Stade du 26 mars de Bamako, plein à claquer, vibrait au son du meeting du lancement de la campagne du candidat Ibrahim Boubacar Kéita.

De la tribune officielle aux gradins, en passant par le terrain même et alentours, tout est archicomble.

Difficile de se frayer de chemin. Affiches et pancartes aux mains, les militants et sympathisants du candidat IBK scandaient : « Boua Ta Bla », « takokélè », … Sous le regard jubilatoire des alliés et associations et mouvements de soutien d’IBK.

Aux environs de 16h 25 apparaissent le Directeur de campagne du candidat IBK, Dr Bocary Tréta, le Premier Ministre Soumeylou Boubèye Maïga et le président de l’Assemblée Nationale, l’honorable Issiaka Sidibé, sous les ovations.

Auparavant, les artistes acquis à sa cause, comme Abdoulaye Diabaté, Sidiki Diabaté, One, Gaspi, La Brume, Naïny Diabaté, Lil Iba, abdoulaye Diabaté et ses frères, Sidiki Diabaté, Nampé Sadio, Babani Koné, etc.

Dans leurs prestations artistiques, tous ces artistes conviennent que IBK est le meilleur candidat que le peuple doit soutenir.

« IBK a adopté une loi contre la piraterie des œuvres artistiques afin que les artistes puissent vivre pleinement de leurs œuvres », a témoigné un artiste.

Le Rappeur Gaspi n’est pas allé par le dos de la cuillère, quand il crache ses quatre vérités :

« Bakary Togola vit de l’agriculture, Nantoumé vit des engras et Ras Bath vit de l’honorable Soumaïla Cissé et lui-même vit de IBK ». Ceci pour faire comprendre que chacun doit être fidèle dans sa position.

A 16h50, le candidat IBK fait son apparition, en boubou blanc, bonnet blanc à la tête, débout dans son véhicule qui a fait le tour du stade pour saluer ses camarades et sympathisants.

Dans son intervention, le directeur de campagne de IBK, Dr Bocary Tréta, IBK est le candidat du Mali, il incarne le patriotisme. Ainsi a-t-il invité le peuple malien à « sortir massivement pour voter IBK, le champion ».

« Il faut qu’au soir du 29 juillet prochain, IBK sorte vainqueur. Il faut un Takokélè pour IBK », a martelé Dr Tréta.

Dans son discours de lancement, le candidat de l’alliance « Ensemble Pour le Mali » a salué la présence massive de ses compatriotes qui sont sortis pour lui témoigner de leur soutien.

Très ému de la grande mobilisation, le candidat IBK a dû sursoir son discours, pour exprimer du fond du cœur ce qu’il ressent. Car pour lui, il n’a rien à dire, la mobilisation parle d’elle-même. « Boua Ta Bla- Mali Té Boua Bla », a-t-il déclaré.

« Vous êtes Musulmans, dit-il, le Mali est tout ». Ce qui sous-entend que « vous étiez avec moi hier, et vous l’êtes aujourd’hui encore ». Avant d’ajouter « On peut ne pas aimer son président, mais on doit aimer son pays ».

Le candidat IBK a parlé des actions dans les domaines du renforcement des capacités des forces armées maliennes, de l’agriculture et surtout des infrastructures routières. IBK a annoncé l’arrivée imminente de quatre avions de chasse de type Super Tucano, achetés par les fonds du trésor public pour renforcer les moyens aériens de défense des FAMAS. Le Parc avion des FAMAS aura maintenant 11 avions.

Selon IBK, l’expression « Boua Ka Bla » créée pour lui nuire tourne en sa faveur.

Rappelons qu’à la veille du meeting, le candidat au quartier général de sa campagne avait déclaré : « Je ne suis pas un candidat d’un clan ou d’une formation politique, je suis le candidat de tous les Maliens et de tous les partis politiques ».

Source: L'Observatoire

1 aenqueteur cover