dimanche 17 novembre 2019 / Mali

ABDOULAYE SIDIBE GOLFLe quartier Baco Djicoroni Golf, sis en Commune V du District de Bamako est confronté à un phénomène de spéculation foncière à ciel ouvert. Mandjou Dembélé, président de la section domaniale de la Mairie est pointé du doigt par la population, surtout l'association « Mali Jigiyé a denw ye». Mecontente de cette situation, la population, à travers l'association « Mali Jigiyé à denw yé » est sur un pied de guerre. Les leaders de cette association étaient face à la presse la semaine dernière.

Mandjou Dembélé, président de la section domaniale de la mairie de la CV est mis en cause…Pour bien mener le combat et s'opposer farouchement, Abdoulaye Douta Sidibé président de ladite association a animé un point de presse. Selon lui, le nommé Mandjou Dembélé serait dans cette affaire de spéculation foncière depuis longtemps et est connu de tous. Cette fois-ci, il s'agit d'un espace vert d'une grande superficie reconnu d'utilité publique situé à Baco Djicoroni Golf, carré Fiesta et non loin de la Mosquée Wamy. En complicité avec un magistrat qui a bénéficié des lots, Mandjou Dembélé mène bien ses sales affaires. D'abord, il a commencé à morceler l'espace petit à petit et les vend aux opérateurs économiques sousprétexte d'aménager le lieu et le mettre en valeur. Comme l'appétit vient en mangeant, le spéculateur foncier a décidé de passer désormais à la vitesse supérieure en évacuant tous les occupants du site à savoir des pauvres chefs de famille qui cherchent de quoi nourrir leurs familles par de petits boulots. Aux dires du président Sidibé, avant qu'il ne mette son plan à exécution, il a été rappelé à l'ordre plusieurs fois mais hélas. «  Pour que la population se taise et abandonne son projet de contestation, il m'a proposé deux lots sur le site d'une valeur de 30 millions mais j'ai dit non car les jeunes m'ont fait confiance et je ferais tout pour ne pas les décevoir », a-t-il relevé. Engagé pour la cause, il a précisé que son association reste sur le pied de guerre, prête à tout pour faire échouer le projet de M. Dembélé mais dans la légalité. D'où le dépôt du dossier au niveau de la direction de l'urbanisme et d'autres structures concernées pour attirer leur attention.

M. Sidibé a promis que dans les jours à venir, son association avec l'appui de la jeunesse, va poser des actions concrètes pour barrer la route à Mandjou et ses soutiens au nom de l'intérêt général de la communauté. Affaire à suivre

Mamadou Nimaga

enqueteur 139