mardi 20 août 2019 / Mali

Treta RPMAprès les premières assises du RPM tenues les 05 et 06 mai 2018 appelant Ibrahim Boubacar Keita à se porter candidat à l'élection présidentielle de 2018, le Centre International des Conférences de Bamako (CICB) a abrité les 06 et 07 Avril 2019 les 2es assises du comité central du Rassemblement Pour le Mali (RPM). Ainsi durant deux jours les délégués venus de l'intérieur comme de l'extérieur du Mali ont travaillé sur différents thèmes notamment : la vie du parti, les réformes politiques et institutionnelles et l'état de la nation.

La cérémonie d'ouverture présidée par Dr Bokary Tréta président du RPM non moins président de l'Alliance EPM a enregistré la présence des responsables des partis membres de l'Alliance EPM et d'autres partis amis de l'opposition dont le représentant du chef de file de l'opposition. À l'ouverture des travaux, le président de la fédération RPM de Bamako, Mamadou Frankaly Keita, dans son mot de bienvenue, a remercié et félicité les militants et militantes pour la contribution de chacun et tous à l'élection du président IBK pour un second mandat. Il les a aussi invités à quel que niveau qu'ils se trouvent de soutenir davantage les actions du président IBK. En prenant la parole, Dr Bokari Tréta président du RPM a souligné que les présentes assises se tiennent à un moment où la nation malienne s'interroge sur son devenir au regard des attaques contre les FAMA, forces étrangères et l'assassinat des populations civiles à Ogossagou, Koulogo et ailleurs qui, selon lui, montrent la fragilité de notre tissu social. Quant aux différentes thématiques des présentes assises à savoir la vie du parti, les réformes politiques et institutionnelles et l'état de la nation, Dr Bokari Tréta a fait savoir que le comité central est l'instance du parti où les stratégies et recommandations donc une boussole légitime pour le parti. Pour la thématique vie du parti, le patron des tisserands reste confiant quant à la bonne santé notamment la tenue régulière des instances du parti, l'animation du parti et la participation à la vie de la nation. Sur ce point, il n'a pas manqué d'évoquer le départ des cadres et militants du RPM vers d'autres partis. Mais selon lui, ces départs n'ont pas eu d'impact négatif sur le parti et que le parti reste prêt à accueillir ces cadres et militants un jour. Pour mettre fin à cela, il propose des mesures suivantes : la réhabilitation des valeurs fondatrices du parti, communication au sein du parti, la formation continue, mise en jour du projet de société du parti entre autres. En ce qui concerne les réformes politiques et institutionnelles en cours, pour leur bonne réussite, le patron de la majorité a exprimé son souhait pour l'organisation d'un forum national majorité et opposition sur des points de divergences afin de pallier les difficultés. Auparavant, il a rappelé que ces réformes sont la suite logique d'un pacte signé entre le gouvernement malien et les Nations Unies dont l'élément déclencheur est la prorogation du mandat des députés. S'agissant de l'état de la nation, marqué par le problème sécuritaire, Bokari Tréta a réaffirmé le soutien du RPM au gouvernement pour l'élaboration de la stratégie nationale sur les questions de sécurité.

Pour terminer, il a exhorté les délégués à une analyse sans complaisance des différentes recommandations à l'issue des assises.

Au cours de la cérémonie d'ouverture, les représentants des partis amis de la majorité et de l'opposition ont pris la parole. Au titre de l'Alliance EPM, Moussa Keita président du PRDT, au nom des soixante-dix qui composent l'EPM a salué l'initiative du président Bokari Tréta pour un dialogue politique opposition - majorité. À la suite du porte-parole de l'EPM, Kalilou Samaké vice-président de l'URD et représentant du chef de file de l'opposition a aussi salué à son tour cette initiative de dialogue politique opposition - majorité pour la décrispation du climat social. À noter qu'à l'issue des deux jours d'échange, il est attendu aux délégués du parti présidentiel des orientations et recommandations fortes aussi bien pour le parti du tisserand que pour la nation malienne toute entière.

Mamadou Nimaga

enqueteur 139