mercredi 16 octobre 2019 / Mali

Dr Bokary Treta Président RPM1Dr. Bokary Treta, président du Rassemblement Pour le Mali à la tête d’une forte délégation composée des membres du bureau politique national du parti, a présidé le samedi 20 juillets 2019 à Kita, une localité située à 180 km de Bamako, la 2ème Conférence régionale de la fédération RPM de Kayes. Le thème de cette conférence était : la Vie du parti et l’état de la nation. Plusieurs sujets ont été débattus au niveau de cette instance suprême de décision dans la région de Kayes notamment l’accord politique de gouvernance et le dialogue inclusif, l’emploi des jeunes et le renouvellement très prochain des instances du parti.

« Nous avons apporté des copies de l’accord politique de gouvernance pour que chaque section du parti dispose d’une copie et puisse donc la lire, la comprendre, la partager et se l’approprier...».

Après une rentrée politique réussie à Kéniéba le 16 février 2019, Kita, capitale de l’arachide et du coton, Kita, terre chargée d’histoire et de traditions, a accueilli le week-end dernier la tenue de la deuxième conférence régionale de la fédération des sections RPM de Kayes. Tout un symbole, quand on sait que le cercle de Kita est l’un des fiefs historiques du RPM de sa création à aujourd’hui. Dans son allocution de bienvenue, Modibo Kane Doumbia, président de la fédération régionale de Kayes dira : « Camarades, la conférence qui nous réunit est opportune et constitue un cadre idéal d’échanges et de débat sur la vie du parti et sur l’Etat de la nation, et pour cause, notre pays, le Mali, traverse en ce moment, une période difficile de son histoire, une période marquée sur le plan sécuritaire par une résurgence du terrorisme sur fond de violences barbares et meurtrières faisant des victimes tant du côté des militaires que du côté des populations civiles. » . En poursuivant M. Doumbia dira que par ailleurs, le front politique et social, fortement agité ces derniers temps avec des revendications sociales pressantes, un processus de réformes politique, institutionnelle et administrative qui tardent à voir jour en dépit de la prorogation du mandat des députés, s’est relativement apaisé avec la signature d’un accord politique de gouvernance et la mise en place d’un gouvernent d’ouverture.

Ainsi donc, face à ce contexte sociopolitique et sécuritaire précaire, la fédération des sections RPM de Kayes, conscient du rôle fondamentalement politique que le parti doit jouer en ces moments critiques, organise ces assises avec comme objectifs d’Informer les militants et les sympathisants sur la vie de la nation ; de donner des informations et échanger avec les militants sur la vie du parti ; de Remobiliser et redynamiser les militants pour faire face aux échéances électorales à venir ; d’expliquer le contenu de l’accord politique de gouvernance, la prorogation du mandat des députés et la loi d’entente nationale.

De passage, il a écorché les difficultés qui minent le parti dans la 1ére région entre autres l’emploi des jeunes, le manque de formation des militants, le faible taux de promotion des cadres du parti, le non accompagnement des opérateurs économiques du parti entre autres. « Nous devons être capables, de dépasser nos querelles internes, rester mobilisés et regarder dans la même direction pour faire face à l’avenir, un avenir plein d’espoir et de défis, un avenir qui ne doit pas se faire sans nous. » a-t-il conclu avant d’inviter les militants à faire l’union sacrée autour du président de la République IBK pour la réussite de son second mandat.

Quant à la présidente des femmes du RPM, Mme Diwara Lady Touré a invité les femmes qui ont quitté les rangs des tisserands pour des raisons diverses pour d’autres aventures de revenir dans la grande famille du RPM.

S’agissant du représentant des jeunes du parti, honorable Moussa Diarra dans son intervention a interpellé le président du parti Dr Bokary Treta sur l’emploi des jeunes. Prenant la parole Dr Treta a rassuré la jeunesse du parti et a instruit la mise en place d’un comité ah doc à l’élaboration d’un terme de référence en vue des préparatifs d’un grand forum du parti sur la problématique de l’emploi des jeunes du RPM .   « Très tôt le RPM avait compris que la solution du problème de l’emploi des jeunes au Mali, n’est pas la fonction publique du Mali. Elle ne peut pas absorber le chômage des jeunes. On a la responsabilité de diriger le pays. On doit se dire la vérité et on a décidé de faire la politique autrement. », a laissé entendre Dr. Treta aux militants. Donc, il a décidé de porter ce combat conforment aux aspirations légitimes du président IBK qui l’a placé sous le mandat de la jeunesse.

Parlant dans le contexte des grands débats de l’actualité notamment l’accord politique de gouvernance et le dialogue politique de gouvernance. Il dira que cette année est une année de grands débats politiques où on va parler de la révision constitutionnelle, du redécoupage administratif, de la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale ainsi que de la sécurité. « Donc votre conférence régionale doit être ouverte à ses débats politiques » a souligné Dr. Treta. « Nous avons apporté des copies de l’accord politique de gouvernance pour que chaque section du parti dispose d’une copie et puisse donc la lire, la comprendre, la partager et se l’approprier. Nous ferons de même pour les 58 partis de l’EPM et dans chaque cercle du Mali se tiendra un forum de dialogue politique inclusif ». De passage, il a adressé une motion spéciale de félicitations et de remerciements aux présidents de l’Adema-Pasj, Pr. Tiémoko Sangaré et du Parena, M. Tiébilé Dramé, ministre des Affaires étrangères, non moins leader incontesté de l’opposition qui a signé l’accord politique de gouvernance pour l’intérêt supérieur du pays. Par ailleurs il a informé la fédération régionale de Kayes de prendre des dispositions en vue du renouvellement des instances du parti pour la bonne organisation du prochain congrès du parti prévu fin 2019.

A noter qu’Aux dernières élections communales et législatives, le RPM a obtenu 474 conseillers sur 1795 dont 120 femmes, 39 maires sur 129 dont une femme. Dans la région, le Parti comptait 10 députés sur 21.

A l’issue de cette deuxième conférence régionale, des recommandations fortes allant dans le sens de la redynamisation des structures et du renforcement de la cohésion au sein du parti ont été formulées.

La visite au domicile du chef de village de Kita, le patriarche Niamey Tounkara a mis fin à cette journée.

Habi Kaba Diakité

enqueteur 139