mardi 06 décembre 2022 / Mali

La 4ème édition des journées d'échanges entre la presse et le ministère de la justice s'est tenue ce jeudi 13 octobre 2022 à la maison de la presse. Financée par la Coopération Canadienne, la rencontre a été organisée par le ministère de la justice et des droits de l'homme, garde des sceaux et la maison de la presse. Elle avait pour objectif de rappeler le rôle prémonitoire de la presse dans le déclenchement de la procédure ainsi que son influence sur la conduite des investigations aussi bien au niveau de la phase d'enquête préliminaire, de l'instruction judiciaire,  qu'au niveau du jugement. Tout cela en fournissant les informations aux hommes de Médias afin qu'ils puissent bien mener leurs enquêtes sur les délits de corruptions et donner la bonne information aux citoyens.

Boubacar Sidiki Diarra, le secrétaire général du ministère a présidé la cérémonie au nom du ministre Mamoudou Kassogué et il avait à ses côtés le président de la Maison de la Presse, Bandiougou Danté. Le secrétaire général du ministère souligne que le rôle des acteurs de la justice et les hommes de médias dans la lutte contre la corruption est très importante car les investigations menées par la presse en la matière, peuvent constituer, pour la justice de déterminante source.
 En effet, l'histoire des grands procès en matière de délinquance économique et financière nous enseigne le rôle prémonitoire de la presse dans le déclenchement de la procédure ainsi que son influence sur la conduite des investigations aussi bien au niveau de la phase d'enquête préliminaire, de l'instruction judiciaire,  qu'au niveau du jugement, martèle monsieur Diarra. Le rôle de la presse dans nos Etats est encore plus important en cette matière pour la simple raison que l'insuffisance des moyens techniques et technologiques joue négativement sur la qualité des investigations menées par les unités d'enquête, selon lui. Il confirme que << En plus de cet apport fondamental, en tant que source d'information pour les unités d'enquête, les cabinets d'instruction et les formations de jugement, la Presse a , indiscutablement, un rôle éminent à jouer quant à la conscientisation des citoyens face aux conséquences néfastes et ravageuses de la corruption et de la délinquance économique et financière sur tous les secteurs de développement du pays>>.
Bandiougou Danté, président de la maison de la presse a exhorté les journalistes à suivre avec intérêt, et les a surtout rappelé l'importance de leur rôle dans l'aboutissement des affaires de corruption. Il les a inviter à prendre note des explications données au cours des échanges  afin de les relayer pour le grand public.
Ousmane Bamba, le directeur de de publication de Infosept a d'ailleurs fait un brillant exposé pour éclaircir l'apport entre les journalistes et la lutte contre la corruption. Il s'est accentué sur la digitalisation de nos administrations qui pourra être une solution efficace contre la corruption car l'argent physique peut être voler mais lorsque l'argent est virtuel et contrôlé par tout un service, le vol est dans ce cas impossible.
Kader   Diarra

enqueteur192