mercredi 14 novembre 2018 / Mali

L’Assemblée nationale du Mali a adopté, hier, mercredi 31 octobre 2018, le projet de loi autorisant la prorogation de l'état d'urgence déclaré sur le territoire national par la majorité des députés à hauteur de 107 voix pour, zéro contre et zéro abstention.

Le Trésor public a payé plus 25 milliards de FCFA sur 32 milliards de prévus et attend les justificatifs pour payer le reste.

Kayes est une ville du Mali à 495 km au nord- ouest de Bamako, sur les rives du fleuve Sénégal. Elle est la capitale de la première région administrative. Pour sa première visite au sortir d’une élection victorieuse sur la base de son projet de société intitulé « Notre grand Mali avance » ou « Anw Ka Mali Be ka taa Gnè », Ibrahim Boubacar Keita y est attendu le 31 Octobre prochain.

La ministre des Infrastructures et de l’Equipement, Mme Traoré Seynabou Diop, s’est rendue hier, à Kati pour visiter le chantier du projet de réhabilitation et de renforcement du tronçon Kati-Kolokani-Didiéni de la route nationale n°3 du corridor Bamako-Dakar par le Nord.

La crise au sein de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) du Mali se poursuit. La semaine dernière, certains membres n’avaient pas hésité à briser la porte du bureau du président officiel Amadou Ba pour assister à un entretien qu’il accordait à la presse. Il y a eu des blessés.

boubeye PMLe Premier ministre, Soumeylou Boubéye Maiga, a rencontré, hier lundi, aux environs de 17 heures, au QG de l’alliance électorale Ensemble Pour le Mali (EPM), l’ensemble des présidents des partis membres de l’EPM avec à sa tête Dr Bokary Tréta. Au menu des échanges, l’apaisement du climat politique et social et la gestion adéquate des élections législatives.

Le jeune chroniqueur et activiste politique Rash Bath né Youssouf Bathily commence à récolter durement les conséquences de son ralliement avec militants et sympathisants dans le camp du Chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé pour avoir appelé ses partisans à soutenir la candidature de l’Honorable Soumaïla Cissé, candidat à l’élection présidentielle 2018 contre le Président sortant, Ibrahim Boubacar Kéïta, candidat à sa propre succession. De cause à effet, c’est la logique de la déstabilisation du Collectif pour la Défense de la République (CDR), «ce mal qu’il fallait étouffer le mal dans l’œuf », nous dit un fin analyste de la scène politique malienne. Chronique de rudes épreuves de la bonne guerre en gestation !

Mohamed Youssouf Bathily alias Ras Bath s’est rendu célèbre par son activisme il y a un peu plus d’un an. Par sa verve, il a pu acquérir une popularité certaine auprès de milliers de maliens.

enqueteur