mercredi 20 mars 2019 / Mali

boubeye PMA l’appel de l’imam Mahamoud Dicko, président du Haut Conseil Islamique du Mali, (HCIM) des dizaines de milliers de fidèles musulmans sont retrouvés le dimanche 10 février 2019 au Stade du 26 Mars. C’était en présence de plusieurs hautes personnalités dont l’envoyé spécial du Chérif de Nioro. Ce rassemblement de prières et de bénédictions pour la réconciliation et le retour de la paix au Mali a été un podium pour les leaders religieux de dénoncer la gouvernance actuelle du pays et d’appeler les musulmans à un éveil de consciences, à s’impliquer dans la gestion des affaires publiques et même à descendre dans l’arène politique.Le Cherif de Nioro, bien qu’ayant effectué le déplacement de Bamako pour la rencontre, a dû rester à la maison, à la demande de son médecin.

Le président du Haut Conseil Islamique du Mali a tenu, ce dimanche matin, son meeting contre l’enseignement de l’homosexualité dans les écoles maliennes. « Trahi » par ses plus proches collaborateurs et affaibli par les subterfuges du pouvoir, l’Imam Mahamoud Dicko a, une fois de plus, démontré sa capacité de mobilisation.

Un programme pédagogique relatif à l’enseignement de l’Homosexualité dans nosécoles est actuellement en voie d’adoption à Ségou. Il s’agit, selon, Malamoud Dicko,Président du Haut Conseil Islamique (HCIM) de faire accepter et adopter la pratique de l’Homosexualité depuis la 5ème année de l’Ecole Fondamentale jusqu’au niveau supérieur. Mais pas question ! Nous avons écouté,traduit et transcrit l’enregistrement vocal pour vous.

A la veille de la présidentielle de 2018, Ousmane Cherif Madani Haidara a proclamé urbi et orbi qu’il ne soutient aucun candidat. Ainsi il a révélé que lors de la présidentielle de 2013 qu’un candidat a remis à l’Honorable Mamadou Hawa Gassama (Député de l’URD) et Bandiougou Gakou (Cadre de l’URD) 100 millions de FCFA dans un sac, afin d’appeler ses disciples à voter pour lui.

La Kim Kardashian d’Afrique, Diaba Sora a dévoilé la source de ses revenus amassés entre 2013 et 2018. Il s’agit d’une somme colossale de 500 millions de FCFA.

Les leaders des ‘‘syndicats de l'éducation signataires du 15 octobre 2016’’ ont organisé une conférence de presse le mardi, 06 novembre 2018 à la maison de l’enseignant.

Cette forme de correction des élèves a été interdite par l’article 26 de l’arrêté n°100688 MEALN-SG du 12 mars 2010. Tout enseignant qui viole les dispositions de cet arrêté peut recevoir des avertissements allant jusqu’à sa traduction devant un Conseil de discipline.

Depuis plusieurs jours, les ressortissants de l'Afrique de l'Ouest établis en Angola en général et nos compatriotes en particulier se trouvent dans une situation de détresse.

Sous-catégories

enqueteur 139