lundi 25 septembre 2017 / Mali

Malick senePour la prise en charge des frais de scolarité des enfants vulnérables et des orphelins du VIH/Sida, Awa Meité Van Til, directrice de San-Toro, en collaboration avec l’association Yéleen, a organisé une soirée caritative pour récolter des fonds. Cette soirée était animée par le maestro de la kora, Toumani Diabaté non moins ambassadeur de bonne volonté de l’ONUSIDA et son groupe. C’était le samedi 29 octobre dernier au restaurant le San Toro sis à Missira. Les activités de cette soirée de bienfaisance étaient placées sous le haut parrainage de Malick Séne, le Secrétaire exécutif du Haut conseil national de lutte contre le Sida (HCNLS).

L’objectif de cette soirée musicale et culinaire, selon les organisateurs, était de lever des fonds pour venir en aide aux orphelins du VIH Sida en assurant la prise leur scolarité. Au cours de la cérémonie, riche en sonorité mandingue, des personnes de bonne volonté se sont manifestées en parrainant une dizaine d’enfants, soit 50.000 F CFA par an et par enfant en guise de frais de scolarité. « Nous allons mettre tout en œuvre pour lutter contre ce fléau. Notre objectif est d’éliminer le sida d’ici à 2030. En tant qu’ambassadeur de l’Onusida dans le monde entier, c’est de mon devoir en ce mois de solidarité, au Mali de soutenir les enfants qui sont innocents. C’est une question de droit. Chaque personne a le droit de vivre et d’étudier. Je pense que c’est tout à fait légitime d’organiser cette soirée pour les enfants vulnérables. », a laissé entendre le maestro de la kora, Toumani Diabaté.
« La lutte contre le sida est une priorité nationale. Nous sommes en train d’aller vers l’étape de l’élimination du VIH/Sida. Cette soirée a un cachet particulier. Mobiliser des ressources au niveau national pour s’occuper des enfants vulnérables du Sida. Je pense que c’est très important. Nous sommes en train de chercher de l’aide internationale. Mais la solidarité, l’entraide ce sont des valeurs nationales, des valeurs du Mali. Nous devrons jouer ce rôle-là. Pour mobiliser des ressources afin d’aider nos enfants. Le gouvernement a fait beaucoup, il a créé beaucoup de structures, a mis en place beaucoup d’équipements mais, malheureusement le gouvernement ne peut pas tout faire. Chacun de nous doit se mettre devant pour s’engager individuellement. Il y a un engagement national, mais il y a aussi un engagement individuel. C’est ce qu’on vient de voir à travers cette soirée. Nous invitons tout le monde à faire preuve de solidarité pour que l’on fasse en sorte que nos enfants aillent à l’école ; puissent être soignés. Nous allons recevoir le projet qu’ils vont préparer pour apporter l’appui du président de la République, qui va s’ajouter à ce que les gens vont donner ici.», a-t-il conclu le parrain de l’événement Malick Séne.
Habi Kaba Diakité

Source: L'Enqueteur

1 aenqueteur cover