vendredi 22 septembre 2017 / Mali

ahmed sekou toure fauteuil rougeLe club Hamed Sékou Touré a organisé samedi 23 juillet à la Maison de la presse une conférence-débats sur le panafricanisme des pères de l’indépendance de Guinée Conakry, Sékou Touré et Modibo Keita du Mali. La conférence était animée par l’ancien ministre Modibo Diakité, en présence des responsables du club et le Président de la Communauté guinéenne du Mali, Balla Camara.
Après la cérémonie nous avons recueilli les impressions du Me Mariam Diawara l’une des responsables du club. Me Diawara a tenu d’abord à mettre l’accent sur l’unité du Mali et de la Guinée comme moteur du développement de nos deux pays respectifs conformément aux idéaux des deux dirigeants, ceux selon lesquels le Mali et la Guinée sont « deux poumons d’un même corps » avant d’inviter les autorités actuelles de l’Afrique à suivre le panafricanisme des pères de l’indépendance. C’est-à-dire, l’unité d’action pour un développement harmonieux de l’Afrique en se débrasant du l’impérialisme occidental qui n’a que trop duré.
Pour Me Diawara, l’Afrique doit prendre son destin en main et ne doit plus compter sur l’Occident, qui ne fait que nous diviser et créer des rébellions successives pour freiner notre développement. C’est pourquoi elle a pointé le doigt le rôle de l’Occident lors de la chute de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire et celle de Mouammar Kadhafi en Libye.
Selon l’avocate, cette conférence constituait le démarrage des activités programmées par le club pour la pérennisation des idéaux du panafricaniste feu Hamed Sékou Touré au service du développement de nos pays.
Elle a profité de l’occasion pour dénoncer la gestion actuelle de notre pays et appelé à une bonne éducation de la nouvelle génération pour relever les défis.  
MAMADOU NIMAGA

1 aenqueteur cover