vendredi 22 septembre 2017 / Mali

president

Le président de l’APDP,  Oumarou Ag Mohamed Haïdara compte garantir une protection des données personnelles au Mali. L’information a été donnée ce matin à Bamako au cours d’une conférence de presse.  

Autorité de protection des données à caractère personnel : le temps de la régulation a-t-il sonné au Mali ? En tout cas l’APDP est déterminée à mettre de l’ordre pour le bonheur et la dignité des usagers de l’informatique et de la nouvelle technologie.
 « La protection des données à caractère personnel, gage de promotion des droits humains et un impératif de bonne gouvernance », tel est le message qu’a voulu livre le président de l’APDP, M. Oumarou Ag Mohamed Haïdara, à la conférence de presse tenue ce mercredi 7 septembre à la Maison de la presse de Bamako. Sa structure créée en 2013 mais seulement fonctionnelle depuis aout 2015, est une juridiction administrative qui entend garantir la protection des données collectées auprès des individus dans un monde de plus en plus numérique par les entreprises sur toute l’étendue du territoire malien. La tendance dans laquelle le monde évolue aujourd’hui est la logique du « tout surveiller par défaut même sans une menace précise ». Les écoutes téléphoniques, les actions commerciales notamment la publicité, internet «  menacent davantage la vie privée, la sérénité, la liberté d’expression, la liberté d’aller et venir des individus », selon M. Oumarou Ag Mohamed Haïdara. Or pour les premiers responsables de l’APDP, « l’informatique doit être au service du citoyen. Elle doit respecter l’identité humaine, les droits de l’homme, la vie privée, les libertés publiques et individuelles ». Toute entreprise qui collecte des données doit désormais se conformer aux exigences de l’APDP, sous peine d’être frappée d’une amende car « nul n’est censé ignorer la loi ».
Roland
Source : actumali.com

1 aenqueteur cover