mardi 06 décembre 2022 / Mali

BasketPour des raisons de non-paiement de leurs primes, l’équipe nationale sénior masculin de basketball du Mali a déclaré, le vendredi 1er juillet, forfait face à l’Ouganda. Cette rencontre entre dans le cadre de la 3e fenêtre des éliminatoires de la coupe du monde de basketball (FIBA2023).

L’équipe nationale sénior masculin de basketball du Mali ne s’est pas présentée face à l’Ouganda sur le parquet de Kigali Arena du Rwanda. Les Aigles sont restés dans leur hôtel pour protester contre le non-paiement de leurs primes, qui ne sont pas payées depuis des années.

Selon nos informations les joueurs avaient alerté la fédération malienne de basketball bien avant le début du tournoi. « Ils ont même séché les entraînements pendant 48 heures », rapportent plusieurs sources concordantes. Ce qui était une façon pour eux de mettre la pression sur la fédération malienne de football. Les Aigles ont par la suite repris les entraînements avec la promesse que les primes seront payées avant leur premier match.

C’est sur la base de cette promesse que les joueurs ont accepté de faire le déplacement sur Kigaly où ils sont arrivés le mercredi 29 juin. Un engagement que la fédération malienne de basketball et le ministère de la jeunesse et des sports n’ont pas tenu. Ce qui a poussé les joueurs a boycotté la première rencontre face à l’Ouganda, qui gagne ainsi sur tapis vert 20 à 0.

Embrassée, la fédération malienne de basketball assure dans un communiqué « qu’en plus des primes de sélections perçues, le transport international de la compétition et la mise au vert à Bamako ont été entièrement pris en charge par le département de tutelle ». L’instance dirigeante de basketball au Mali qui semble se dédouaner, le ministère des sports ne dit toutefois pas que les arriérés de primes ont été payés. Ce qui ne règle pas le fond du problème.

Un problème récurrent

« On veut un changement au niveau de la fédération malienne de basketball et au ministère des Sports. On veut un peu de respect » a exigé le capitaine de l’équipe dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux. Accompagné de plusieurs de ses coéquipiers, Ibrahim Jambo a dénoncé les promesses non-tenues des autorités chargées de la balle au panier. Cette affaire de prime existe, selon lui, depuis des années. « Il faut que ça cesse », prévient-il.

Le problème de paiement des primes des joueurs est un problème récurrent au Mali. On se souvient qu’en 2021, Touty Gandega a renoncé à la sélection nationale dame senior de basketball pour les raisons de non-paiement des primes de l’Afro basket de 2019. Elle s’est d’ailleurs exprimée sur Twitter à la suite de la grève des joueurs. « Pas de primes, pas de matchs VOUS ALLEZ COMPRENDRE BIEN VITE !!  Force à nos GARS !! Équipe Nationale senior Homme hein … vous faites du mal à nos athlètes … ».

Le football n’est pas non plus épargné. En 2021, les Aigles ont failli ne pas jouer la dernière rencontre de la phase de poule des éliminatoires de la coupe du monde pour les mêmes raisons. Ils ont même boycotté une séance d’entraînement afin de mettre la pression sur les responsables sportifs.

Par ailleurs, l’équipe s’est déplacée au Rwanda sans certains des joueurs qui sont restés à Bamako pour des raisons administratives. Un joueur a pu regagner Kigaly le vendredi. L’entraîneur principal, un expatrié, qui n’a pas perçu son salaire depuis des mois, est resté en France. L’équipe est dirigée par ses adjoints locaux.

Enfin, il faut ajouter qu’en plus de l’Ouganda, le Mali doit affronter le Nigéria et le Cap Vert. Les Aigles qui étaient très bien partis pour se qualifier pour le dernier tour des éliminatoires de la coupe du monde de basketball ont sérieusement compromis leur chance avec cette défaite sur tapis vert face à l’Ouganda.

Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net

enqueteur192