23 avril 2024
Accueil » Blog » CENOU : bientôt un nouveau campus universitaire à Ségou !

CENOU : bientôt un nouveau campus universitaire à Ségou !

0

 

C’est l’une des questions principales, évoquée lors de la 25ème session ordinaire du conseil d’administration du Centre national des œuvres universitaires (CENOU), tenue le jeudi, 2 février 2023 au centre universitaire de Kabala sous la présidence de Mme Coulibaly Fanta Sylla, conseillère technique au Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Les travaux ont démarré en présence du Colonel major Ousmane Dembélé, directeur général du CENOU, du représentant de la FENAPEEM et de plusieurs administrateurs et cadres du centre. Avec seulement 15 % de budget en 2022, l’équipe du colonel Dembélé a pu relever tous les défis, d’où les ovations des administrateurs.

Crée par l’Ordonnance n° 01-051/P-RM du 25 septembre 2001, modifiée par la Loi n° 06-037 du 11 août 2006, CENOU est un établissement public à caractère administratif doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière. Il a pour missions de contribuer à l’amélioration des conditions de vie et d’études des étudiants de l’Enseignement Supérieur. A ce titre, il est chargé d’assurer ou faire assurer la gestion des prestations à fournir aux étudiants en matière de logement, de restauration de transport ; de gérer les infrastructures sportives et culturelles et aussi de gérer les bourses et les aides sociales accordées aux étudiants inscrits au Mali entre autres.
Au CENOU les besoins sont énormes et les ressources sont limitées. La construction d’un nouveau campus universitaire dans la cité des Balazan est motivée par la nécessité du rapprochement du CENOU aux étudiants. C’est pourquoi la représentante du ministre Amadou Keita, dans ses propos liminaire à cette session dira :
« J’invite le conseil à porter un regard sur les projections stratégiques du CENOU, qui concernent la relecture des textes de fonctionnement du Cenou, notamment ceux portant sur la gestion des allocations financières dans un contexte LMD, avec l’implication de toutes les institutions d’enseignement supérieur. Nous devons également évoquer la question de la recherche de financement pour la construction d’une cité universitaire à Ségou, qui croule sous le poids de la démographie croissante de l’université. » a-t-elle fait savoir aux administrateurs.
Pour l’atteinte de ces objectifs fixés, Mme Coulibaly Fanta Sylla ajoutera que : «je voudrais dire nos espoirs en une année 2023, empreinte d’initiatives et d’innovations pour un système d’enseignement supérieur porté résolument vers la qualité dans les secteurs. Pour se faire le Cenou doit se réinventer car les défis sont multiples. Le nombre exponentiel d’étudiants maintient une pression croissante sur la gestion des allocations financières, les capacités d’accueil en termes d’hébergement et de prise en charge de toute autre nature. » Pour sa part, le Directeur général du Cenou, le colonel Dembélé a rassuré la représentante du ministre non moins PCA du Centre « Nous avons constaté que l’Etat a fait des efforts pour le payement des allocations financières en 2022 et la prise en charge des étudiants à travers l’aide sociale. Nous allons continuer à améliorer le processus. Il est prévu un certain nombre de travaux en 2023 qui vont certainement renforcer la capacité d’accueil de la résidence de l’IPR de Katibougou et si les moyens financiers sont disponibles. Nous allons disposer d’un campus public à Ségou ».
Au cours de cette année, il est prévu également, le lancement de l’Assurance maladie volontaire (AMV) au bénéfice des étudiants, la création des clubs universitaires affiliés aux ligues de basketball (filles et garçons) et de football ou encore l’acquisition de nouveaux bus de transports pour les universitaires.
Les réalisations…
S’agissant des activités menées en 2022, la Présidente du Conseil d’Administration n’a manqué d’évoquer les difficultés auxquelles le CENOU a été confronté dans l’accomplissement de ses tâches. Notamment les rudes sanctions de la CEDEAO et de l’UEMOA à l’encontre de notre pays en janvier 2022, accentuées par la crise sanitaire et sécuritaire, qui ont fortement perturbé le fonctionnement du service avec des restrictions budgétaires.

« Cependant, le centre avec seulement 15% d’ouverture du budget 2022 approuvée, a pu relever beaucoup de défis dans l’atteinte de ses objectifs d’améliorations des conditions de vie et d’étude des étudiants. C’est donc avec un budget arrêté en recettes et en dépenses à la somme de 21 508 826 000 F CFA dont 20 737 826 000 provenant de la subvention de l’Etat soit 96,42% et 771 000 000 F CFA provenant des ressources propres soit 3,58% que le Cenou a pu apporter des réponses à certains besoins fondamentaux. » D’où les félicitations et encouragements appuyés de la représentante du ministre au DG du CENOU.

En réponse à cette question : comment le DG a pu faire pour relever les défis dans un contexte extrêmement difficile ?
« Faire face aux défis, demande beaucoup de réflexions beaucoup d’ingéniosités. De façon générale, les ressources ne seront jamais suffisantes. Il s’agit de voir toujours les priorités, tout n’est pas lié aux ressources financières. Il faut certainement de l’ingéniosité et de la pro activité. Il faut faire preuve d’imagination pour faire face à certain problème et c’est ce que nous avons déroulé au niveau du CENOU. » a-t-il révélé aux administrateurs tout en restant modeste.
Au rang des activités majeures réalisées 2022 par le Centre national des œuvres universitaires en lien avec le plan stratégique 2021-2025, la présidente du Conseil d’administration, Mme Coulibaly a souligné la poursuite de la digitalisation du processus d’octroi avec le dépôt en ligne et le traitement de demande de bourses de 53 400 bacheliers de 2021, effectués 100% en ligne, le lancement de la phase test de la bancarisation des étudiants boursiers au Maroc et la création des comptes SAMA Money de 52 648 bacheliers de 2021, 100% en ligne.
Il y a aussi le renforcement de la capacité d’hébergement des étudiants à travers l’ouverture d’un 3ème bloc de 1 020 lits à Kabala et le bail d’un immeuble supplémentaire d’une capacité de 130 lits à Ségou. L’innovation majeure en 2022 a porté sur l’instauration d’un système de prêt étudiant via Sama money pour les étudiants qui désirent obtenir une avance sur leurs bourses. Cette importante convention a été signée entre le CENOU et son partenaire Sama money.
A noter qu’au cours de cette session, les administrateurs ont passé en revue le rapport d’activités et les états financiers de l’exercice 2022 avant d’examiner et d’adopter le budget 2023 du CENOU dont le montant n’est pas totalement arrêté. Le procès verbal de la 24ème session, l’état d’exécution des recommandations et deux délibérations ont été soumis aussi à l’analyse des participants. En attendant, le nouveau budget, l’équipe du colonel Ousmane Dembélé est à la tâche pour relever de nouveaux défis pour la refondation du système universitaire malien.

A.B.D

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *