21 mai 2024
Accueil » Blog » DIPLOMATIE ECONOMIQUE CONTRE DIPLOMATIE SECURITAIRE : Pourquoi le roi Mohamed VI à zappé Bamako

DIPLOMATIE ECONOMIQUE CONTRE DIPLOMATIE SECURITAIRE : Pourquoi le roi Mohamed VI à zappé Bamako

0
1 ROI VI

1 ROI VI« L’ami de mon ennemi, est mon ennemi. » A-t-on l’habitude de dire. Annoncée en grande pompe, la visite du Roi Mohamed VI à Bamako prévue du 21 au 23 février dernier a été reportée, du moins annulée, à la surprise générale de tous.

Le coté incompréhensible de ce volte-face du Royaume chérifien : aucun motif justifiant cette annulation n’a été notifiée au président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Keita. Une inélégance en matière de diplomatie économique. Selon une source proche de Koulouba et généralement bien informée,le refus du Roi Mohamed VI de se rendre à Bamako s’explique par deux raisons.
La principale était la présence d’une forte délégation algérienne à Bamako, à la même date, et au même endroit.  »Nous sommes là pour gagner avec vous, pour faire des affaires avec vous, l’Algérie a besoin du marché malien’’,a martelé M. Aly HADAD, président du Forum des chefs d’entreprises de l’Algérie et non moins chef de ladite délégation, au cours d’un déjeuner de travail avec le ministre secrétaire général de la présidence de la République du Mali, Soumeylou Boubeye MAIGA. Qui a accepté de faire le déplacement du Palais pourl’hôtel de l’Amitié de Bamako ce 23 février 2017, afin de répondre à l’invitation du patronat algérien.
Coïncidence ou provocation ? Tout le monde sait que l’Algérie est absente dans notre pays sur le plan économique, mais seulement sur le plan sécuritaire et politique. Toute chose qui a irrité le Roi, au point d’annuler sa venue et poursuivre sa tournée africainesur Conakry.
La seconde raison est liée à la présence de la France au Mali, qui voit d’un mauvais œil  l’offensive diplomatique économique du Maroc dans ses anciennes colonies. Il est de notoriété publique que l’objectif de l’intervention française au Mali est d’ordre économique ; la coopération Sud-Sud que le Maroc veut développer avec les pays subsahariens, est également d’ordre économique. Une guerre économique voilée entre les puissances s’impose donc, et notre pays est malheureusement l’arène de ce combat des titans, dévastateur. La présence du secrétaire général de la Présidence du Mali aux côtés de la délégation algérienne s’explique donc, pour qui connait le rapport de l’homme avec l’Elysée. Raison pour laquelle le Roi Mohamed a tout simplement zappé Bamako pour éviter tout sabotage ou humiliation.

K. Eloi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *