23 avril 2024
Accueil » Blog » Hygiène: Un Pilier Fondamental de la Santé Publique

Hygiène: Un Pilier Fondamental de la Santé Publique

0
Hygiène: Un Pilier Fondamental de la Santé Publique

Dans le débat constant sur les politiques de santé publique, un élément souvent sous-estimé mais crucial émerge : l’hygiène. Au-delà des avancées médicales et des infrastructures sanitaires, l’hygiène joue un rôle pivot dans la préservation de la santé de la population.

Il est temps que les décideurs politiques reconnaissent pleinement son importance et agissent en conséquence.
Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, dans une déclaration publiée en date du 22 Mars 2024 « D’après les dernières estimations (en anglais) de la charge de morbidité associée aux problèmes d’eau, d’assainissement et d’hygiène, 1,4 millions de personnes meurent chaque année en raison du manque d’eau potable et de la médiocrité des systèmes d’assainissement et d’hygiène. La grande majorité de ces décès se produisent dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. L’insuffisance des services d’assainissement, est à l’origine de 564 000 cas de ces décès, en grande partie, causés par des maladies diarrhéiques, et elle est un facteur déterminant de plusieurs maladies tropicales négligées, notamment les helminthiases intestinales, la schistosomiase et le trachome. Un mauvais assainissement contribue également à la malnutrition. »
Dans un rapport du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique , dénommé « PLAN STRATEGIQUE NATIONAL POUR L’AMELIORATION DES CONDITIONS D’ACCES A L’EAU POTABLE, L’HYGIENE ET L’ASSAINISSEMENT DANS LES ETABLISSEMENTS DE SANTE AU MALI 2017-2021 » Indique qu’au Mali, les établissements de santé souffrent d’insuffisances notoires des conditions d’accès à l’Eau Potable, l’Hygiène et l’Assainissement (EPHA ou WAH en Anglais). De 2012 à 2014 une série d’évaluations rapides a été faite par le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique (MSHP) avec l’appui des partenaires.

Il ressort de ces différentes évaluations les constats suivants : -une insuffisance de la qualité de l’eau qui touche 61% des établissements de santé enquêtés ; -une insuffisance dans le stockage de l’eau de consommation affectant 50% des établissements de santé enquêtés; -une insuffisance de tri des déchets médicaux qui touche 75% des établissements de santé enquêtés ; -une insuffisance de contenants appropriés pour la pré-collecte et le conditionnement des déchets médicaux au niveau de 53% des établissements de santé enquêtés ; -une insuffisance d’entretien et désinfection (murs, sols, planchers, matériels) dans 69% des établissements de santé enquêtés ; -une insuffisance d’information des patients et des accompagnants sur les mesures d’hygiène dans 70% des établissements de santé enquêtés ; -une insuffisance dans la pratique de désinfection des mains (savon et solution chlorée à 0,05%) dans 68% des établissements de santé enquêtés.

Prévention des Maladies Infectieuses
L’hygiène, en particulier les pratiques de lavage des mains, est une barrière essentielle contre la propagation des maladies infectieuses. Des études ont montré que le simple fait de se laver les mains régulièrement peut réduire de manière significative le risque de contracter des infections telles que la grippe, les infections gastro-intestinales et même des maladies plus graves telles que la COVID-19. En investissant dans des programmes d’éducation et de sensibilisation sur l’importance de l’hygiène, les gouvernements peuvent réduire la charge de ces maladies sur les systèmes de santé et améliorer la qualité de vie de leurs citoyens.

Réduction des Inégalités de Santé
Une approche axée sur l’hygiène peut également contribuer à réduire les inégalités en matière de santé. Dans de nombreuses régions du monde, l’accès à des installations sanitaires de base est limité, ce qui expose les populations les plus vulnérables à un risque accru de maladies évitables. En investissant dans l’infrastructure sanitaire et en fournissant un accès adéquat à l’eau propre et au savon, les gouvernements peuvent contribuer à combler le fossé entre les riches et les pauvres en matière de santé.
Impact Économique
Enfin, il est important de reconnaître l’impact économique de l’hygiène sur la société. Les maladies infectieuses entraînent non seulement des coûts directs pour les systèmes de santé, mais aussi des pertes de productivité économique en raison de l’absentéisme au travail et des soins prodigués aux membres de la famille malades. En investissant dans des mesures d’hygiène préventives, les gouvernements peuvent réaliser des économies à long terme en réduisant la prévalence des maladies et en favorisant une population active et en bonne santé.
Voici quelques propositions concrètes que les politiques publiques pourraient adopter pour promouvoir l’hygiène dans le domaine de la santé :
1. Campagnes de sensibilisation et d’éducation :Mettre en place des campagnes nationales de sensibilisation et d’éducation sur l’importance de l’hygiène, en mettant l’accent sur des pratiques telles que le lavage des mains, la gestion sécuritaire de l’eau et la manipulation des aliments.
2. Accès à l’eau potable et à des installations sanitaires adéquates : Investir dans l’infrastructure de l’eau et de l’assainissement pour garantir un accès universel à l’eau potable et à des installations sanitaires adéquates, en particulier dans les régions rurales et les zones urbaines défavorisées.
3. Formation du personnel de santé : Fournir une formation régulière au personnel de santé sur les pratiques d’hygiène optimales, y compris le lavage des mains et la désinfection des équipements médicaux, pour réduire le risque de transmission des infections nosocomiales.
4. Normes d’hygiène dans les établissements de santé : Établir et appliquer des normes strictes d’hygiène dans les établissements de santé, y compris des protocoles de nettoyage et de désinfection réguliers, pour prévenir les infections nosocomiales et assurer la sécurité des patients.
5. Intégration de l’hygiène dans les programmes de santé scolaire : Intégrer des modules d’éducation à l’hygiène dans les programmes scolaires pour enseigner aux enfants dès leur plus jeune âge les bonnes pratiques d’hygiène et encourager des comportements sains à long terme.
6. Subventions pour l’accès aux produits d’hygiène : Mettre en place des programmes de subvention ou de distribution gratuite de produits d’hygiène de base tels que le savon, les serviettes hygiéniques et les couches pour les populations vulnérables, afin de garantir un accès universel à ces produits essentiels.
7. Surveillance et suivi :Mettre en place des systèmes de surveillance robustes pour suivre les indicateurs d’hygiène et évaluer l’impact des politiques mises en œuvre, afin d’adapter et d’améliorer continuellement les interventions en matière d’hygiène.
En adoptant ces propositions, les gouvernements peuvent jouer un rôle crucial dans la promotion de l’hygiène et dans la protection de la santé publique de manière globale.
En conclusion, l’hygiène ne devrait pas être considérée comme un aspect secondaire des politiques de santé publique, mais plutôt comme un élément fondamental de toute stratégie visant à promouvoir le bien-être de la population. En reconnaissant l’importance de l’hygiène et en prenant des mesures concrètes pour l’encourager, les gouvernements peuvent améliorer la santé publique, réduire les inégalités et stimuler le développement économique. Il est temps de placer l’hygiène au centre du débat sur la santé publique et d’agir de manière décisive pour protéger la santé et le bien-être de tous.

Mariam KONE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *