19 mai 2024
Accueil » Blog » Mali : le gouvernement considère 49 militaires ivoiriens comme des « mercenaires »

Mali : le gouvernement considère 49 militaires ivoiriens comme des « mercenaires »

0
ABDOULAYE MAIGA MINISTRE

ABDOULAYE MAIGA MINISTRE24 heures après l’interpellation de 49 militaires ivoiriens à l’aéroport international de Bamako, le gouvernement malien donne sa version des faits. Dans un communiqué lu à la télévision nationale, ce lundi 10 juillet, le porte-parole du gouvernement révèle les griefs contre les désormais « mercenaires » ivoiriens.

 « Non-information » du ministère malien des Affaires étrangères d’un déploiement de militaires ivoiriens ; atteintes à la sûreté de l’Etat malien par la violation de l’intégrité du territoire ; violation de la législation internationale relative à l’aviation civile ; violation de plusieurs dispositions du Code des Douanes au Mali… Les griefs retenus contre les soldats ivoiriens interpellés au Mali sont nombreux.

Les soldats ivoiriens, raconte le gouvernement, sont arrivés à Bamako, ce dimanche entre 11h et 13h, dans deux aéronefs. Détail important : parmi ces militaires, une trentaine sont des éléments des forces spéciales. Tous étaient en possession d’armes et de munitions de guerre, « sans ordre de mission ni autorisation ». Aussi, la profession réelle des militaires était pour la plupart dissimulée. Sur leurs passeports, on pouvait lire : étudiants, chauffeurs, maçons, mécaniciens, vendeuses, électriciens….

En plus de l’absence d’autorisation et dissimulation d’identité, le gouvernement malien affirme que quatre versions différentes ont été avancées par les militaires interpellés pour justifier leur présence sur le territoire malien, à savoir : la mission confidentielle, la rotation dans le cadre de la MINUSMA, la sécurisation de la base logistique de la compagnie aérienne « Sahelian Aviation Services » et la protection du contingent allemand.

 « Des mercenaires… traduits en justice »

Pour toutes les raisons évoquées, le gouvernement malien « considère comme des mercenaires » ces 49 militaires.  « Le dessein funeste des personnes interpellées était manifestement de briser la dynamique de la Refondation et de la sécurisation du Mali, ainsi que du retour à l’ordre constitutionnel », a indiqué le communiqué du gouvernement. Le dossier des militaires ivoiriens interpellés est transmis à la justice malienne.

Concernant « Sahelian Aviation Services », la compagnie aérienne pour laquelle les soldats ivoiriens prétendent être au Mali, le gouvernement malien lui ordonne de « mettre immédiatement fin au recours aux forces étrangères » pour sa protection. Désormais, les forces armées maliennes protègeront cette compagnie.

Mamadou TOGOLA/maliweb.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *