23 juillet 2024
Accueil » Blog » Bénin-Natitingou : Policiers en détention, la colère gronde dans les rues

Bénin-Natitingou : Policiers en détention, la colère gronde dans les rues

0
Bénin-Natitingou : Policiers en détention, la colère gronde dans les rues

Image d'illustration

Quatre fonctionnaires de la police républicaine ont été soumis à une longue audition ce lundi 15 avril à Natitingou, suite à leur implication dans une affaire de bavure.

Les agents étaient convoqués au tribunal de première instance de deuxième classe de la ville pour répondre de leur acte de violence envers un citoyen lors d’une opération de répression des infractions au code de la route. À l’issue de l’audition, ils ont été placés sous mandat de dépôt en attendant leur procès, qui se tiendra dans les prochains jours. La victime de cette agression a quant à elle été remise en liberté.

La journée a été marquée par un mouvement de protestation devant le tribunal, où les habitants se sont massivement rassemblés pour assister à l’audience. Cependant, l’accès à la salle d’audience leur a été refusé, ce qui a entraîné le blocage de la route principale devant le tribunal. Les manifestants réclament la libération immédiate des civils arrêtés et réclament également des sanctions sévères à l’encontre des agents de la police républicaine responsables de l’incident. Malgré les tentatives de médiation du maire de Natitingou, Taté Ouindéyama, et du Directeur Départemental de la Police Républicaine (Dgpr) de l’Atacora, la route principale est restée bloquée, selon nos informations.

Bénin-Natitingou : Policiers en détention, la colère gronde dans les rues

Rappelons que cette affaire a été portée à l’attention du public grâce à une vidéo virale circulant sur les réseaux sociaux. Dans cette vidéo, des policiers sont filmés en train de frapper un civil supposément en infraction à Natitingou. Allongé au sol à côté d’une moto Bajaj, le civil a été victime de violences physiques de la part des agents de police.

Source: actumali.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *