3 mars 2024
Accueil » Blog » COOPPERATION : L’Arabie Saoudite au chevet des instituts universitaires du Mali

COOPPERATION : L’Arabie Saoudite au chevet des instituts universitaires du Mali

0
ARABIESAOUDITE

ARABIESAOUDITE

En marge des travaux de la 8è Conférence de l’Organisation Islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (ISESCO), tenue dans notre pays, le lundi 14 novembre dernier, Dr Souleymane Bin Abdalla Abalkhail, Recteur de l’université islamique Mohamed Bin Saoud de Ryad en Arabie Saoudite, a signé avec le Haut conseil islamique du Mali (HCIM) et cinq instituts universitaires islamiques des conventions de partenariat. Ce partenariat vise le renforcement de la coopération entre les deux pays tout en rehaussant l’image de l’islam à travers la connaissance et la recherche scientifique.

C’était à l’Ambassade d’Arabie Saoudite au Mali, sise à Hamdallaye ACI 2000, en présence de l’Imam Mahamoud Dicko, Président du HCIM, du représentant du ministre des Affaires religieuses du Mali, de l’ambassadeur  d’Arabie Saoudite au Mali,  Massaoud Bin Ali Alharisy et plusieurs hautes personnalités du monde universitaire de notre pays.  
L’objectif de cette signature de convention est d’enseigner l’islam tolérant à la nouvelle génération,  développer la connaissance et le savoir pour permettre aux jeunes de prendre leur destin en main et de ne pas tomber dans les pièges du narco-jihadisme que traverse notre pays. De nos jours l’interprétation erronée dumessage de l’islam ou la manipulation des textes du Saint Coran, amplifiée par le chômage et le déficit de formation professionnelle, éducative, religieuse et même idéologique, à donner naissance à plusieurs courants de pensée qui altèrent également la pratique de islam dans notre pays avec des conséquences désastreuses à tous les niveaux.  Pour parer à ces problèmes, un enseignement de qualité s’impose dans nos grandes écoles, d’où la signature de ces conventions entre l’université de Ryad et les universités de notre pays. Au nom de la oumma islamique de notre pays, l’Imam Mahamoud Dicko a signé la convention avec Dr Souleymane Bin Abdalla Abalkhail, Recteur de l’Université islamique Mohamed Bin Saoud de Ryad, non moins président de la 6è conférence de l’Union des Universités du monde musulman.
La signature de ces conventions contribuera à la lutte contre l’extrémisme religieux, l’obscurantisme et le terrorisme sous toutes ses formes au Mali, l’université de Ryad s’ouvre aux instituts universitaires islamiquesdu Mali.
Au nom de l’Université des Langues des Lettres et Sciences Humaines de Bamako, le Recteur Macki Samaké aégalement apposé sa signature et s’est dit heureux de ce début de partenariat entre les universités des deux pays.
Quant au recteur Mohamed Albachir Doucouré a signé au nom de l’Université du Sahel de Bamako, située au Quartier ACI 2000 et de l’Institut universitaire islamique de Touba, basé à Sotuba Bamako.
Au compte de l’Institut Islamique Roi Kaled Ben Abdel Aziz Abdou Aziz Maiga a apposé sa signature.
Dr Abdel Kader Irdiss Arbouna a signé au nom du prestigieux Institut universitaire Ahmed Baba de Tombouctou dont il est le Directeur général.
Les modalités de ce partenariat sont à déterminées à l’avenir.
« Nous venons de six accords de coopération entre les différents établissements et l’université l’imam Mohamed Ben Souad. L’exécution de ces accords qu’on vient signer entre les universités obéissent a des règles et principes établis entre nos deux pays.  Nous avons le soutien du serviteur des deux Saintes Mosquées d’Arabie Saoudite, le prince héritier pour l’exécution correcte de ces conventions.    
L’Université Ben Saoud est une grande université connue sur le plan mondial. Il y a un nombre important d’étudiants maliens et il y a même des professeurs maliens qui donnent des cours à cette université. C’est pour renforcer cette coopération éducative et culturelle  à travers des échanges de professeurs, d’étudiants et de programmes entre les universités que nous venons de matérialiser cette convention de coopération entre les universités des deux pays. Nous remercions le serviteur des deux Saintes Mosquées qui nous a instruits de venir au Mali pour participer à cette  8è conférence des ministres de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique des pays membres de l’OCI. Je tiens à saluer et remercier les autorités maliennes pour la qualité de l’accueil », a commenté Dr Souleymane Bin Abdalla Abalkhail.  
Après la signature de ces conventions, l’imam Dicko, a remercié les autorités  du royaume saoudien pour ce geste de solidarité et cette marque de sympathie à l’endroit de notre pays et la oumma islamique en particulier. Avant d’ajouter que « cette coopération entre nos deux pays, nos deux peuples, nos deux gouvernements, va se fructifier à l’avenir et aidera Inch’Allah notre pays à sortir de la crise. » Selon lui, il est rare de voir un domaine au Mali dans lequel l’Arabie Saoudite n’a pas fait quelque chose.
«  La particularité de cette convention réside dans la vulgarisation de la recherche scientifique. C’est extrêmement important. Tout le problème auquel le monde musulman fait face aujourd’hui  découle en réalité d’un déficit d’informations. On ne peut parler aujourd’hui de la lutte contre le terrorisme, l’obscurantisme voire n’importe quel domaine, si on ne privilégie  pas la connaissance et la recherche.», a-t-il conclu.
Aliou Badara Diarra

sOURCE: L’Enqueteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *