22 avril 2024
Accueil » Blog » HOTELLERIE-TOURISME : le PUM forme les agents des établissements hôteliers de Ségou

HOTELLERIE-TOURISME : le PUM forme les agents des établissements hôteliers de Ségou

0
Zedde photo atelier sur l hotellerie

Zedde photo atelier sur l hotellerieUn atelier de formation de deux semaines à l’atttention des agents des établissements hôteliers de Ségou, s’est déroulé du 5 au 20 avril 2017 dans la salle de conférence de l’hôtel Résidence Ségou (Ex-GTM). Organisée par le Programme des entrepreneurs Hollandais (PUM) sur l’initiative de Adama Traoré, Gérant de l’hôtel Résidence Ségou, cette formation était dispensée par l’expert hollandais en hôtellerie et tourisme, Rinus Van der Zedde. Elle s’inscrit dans le cadre du partage d’expériences et de connaissance entre expert et professionnels de l’hôtel. Elle vise notamment à renforcer les capacités professionnelles des jeunes de la cité des Balanzan afin de permettre aux hôtels de remplir les critères de d’accueil et d’hébergement pour le contrôle du marché touristique dans la région.

Depuis l’éclatement de la crise multidimensionnelle au Mali en 2012, Ségou, la cité des Balanzan est devenue la plaque tournante du touristique malien, à travers le Festival sur le Niger, des activités culturelles et la multiplication des centres attractifs et récréatifs. Pour maintenir ce cap, les promoteurs d’établissements hôteliers doivent accompagner l’Etat dans ses efforts pour l’amélioration et la redynamisation du secteur touristique au Mali en général et pour faire de Ségou une destination touristique.

C’est ce que le jeune Adama Traoré a compris et s’engage pour le renouveau du tourisme ségovien. Donc, pour donner un service de qualité aux hôtes, M. Traoré a fait appel à l’expertise des entrepreneurs hollandais pour venir former les agents hôteliers de Ségou. En faveur d’un atelier de haut niveau, le PUM vient donc renforcer les capacités d’une vingtaine d’agents hôteliers dans divers domaines comme la réception, l’hébergement, la cuisine l’entretien, le marketing, le tourisme et l’événementiel.

Pour l’expert, Rinus Van der Zedde,  ancien président de l’association des hôteliers du nord de la Hollande, aujourd’hui à la retraite après 40 ans de service , promoteur et propriétaire hôtelier aux Pays-Bas est formé dans l’une des meilleures écoles hôtelières du monde à savoir, l’école de l’hôtellerie de la Haye en Hollande dans les années 1960. Il a 70 ans aujourd’hui et consacre sa retraite à partager son expérience à travers le monde. Comme il le dit lui-même, « l’hôtellerie et l’hébergement c’est ma. Je ne suis ni musulman, ni chrétien. L’hôtellerie, c’est mon métier et je veux transmettre la connaissance que j’ai acquise pendant deux générations aux jeunes. Surtout, ici, dans les pays africains qui regorgent de beaucoup de potentialités. Mais les jeunes manquent de formation. Même s’il y a des écoles, elles manquent de professeurs. Le pays est très intéressant, il faut former les jeunes pour recevoir des touristes à nouveau et les attirer, soit les séduire. Par exemple, j’ai fait sept fois le Benin, là-bas il y a la paix mais il n’y a pas assez de touristes. Avant, il y avait beaucoup de touristes au Mali mais avec la crise c’est dommage. Donc nous devrons travailler sur la qualité de service pour les séduire maintenant et cela passe par une formation de haut niveau des agents hôteliers pour faire face à la concurrence et reconquérir le marché touristique dans la sous-région. Il faut que les agents hôteliers soient polyvalents et compétents pour le contrôle de toute la chaîne hôtelière. C’est ça le but recherché par cet atelier de deux semaines. », a-t-il indiqué.

Quant à l’initiateur, Adama Traoré, s’est félicité de la tenue de l’atelier qui, selon lui, vient à point nommé parce que répondant aux aspirations du personnel hôtelier de la ville de Ségou dont la plupart sont formés sur le tas. Selon lui, d’autres initiatives suivront pour faire de Ségou une vitrine touristique.  

A travers cet atelier les agents hôteliers vont désormais améliorer l’hygiène alimentaire et corporelle ; l’accueil et la vente dans une entreprise hôtelière ; le service réception ; la connaissance des produits et matériels d’entretien de chambres et salles de bain. La fin de travaux a été sanctionnée par la remise d’attestations aux participants.

De nos jours, Ségou compte beaucoup d’établissements hôteliers, dont Hambé Hôtel, le Manguier, Djoliba, Résidence Ségou, 22 septembre, Pied dans l’eau. La ville compte aussi une grande galerie d’arts, le Mieruba Guesthouse de Salia Hanne qui propose des objets d’arts du royaume Bambara de Ségou aux visiteurs, de fabuleuses photographies d’Adama Kouyaté et des sculptures d’Hamaiguiré Dolo.

A noter que le PUM est une organisation à but non lucratif fondée en 1978 par la confédération de l’industrie et des employeurs des Pays-Bas et le ministère néerlandais des Affaires étrangères. Il favorise l’esprit d’entreprise et la croissance économique soutenable dans les pays en voie de développement et sur les marchés émergents. Il offre des conseils sur le terrain aux petites et moyennes entreprises et aux organisations liées qui manquent de connaissances et qui n’ont pas les moyens de payer des conseils commerciaux. Les conseils sont fournis par des seniors experts qui partagent bénévolement leurs connaissances et leur réseau de relations. Il intervient dans tous les domaines et travaille dans plus de 70 pays à travers le monde.

A.B.D

Source: L’Enqueteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *