23 juillet 2024
Accueil » Blog » Interdiction des aphrodisiaques «Attoté» en Côte d’Ivoire : une révélation choc secoue le marché

Interdiction des aphrodisiaques «Attoté» en Côte d’Ivoire : une révélation choc secoue le marché

0
aphrodisiaques Attoté

Une annonce fracassante  secoue actuellement le marché des aphrodisiaques en Côte d’Ivoire. L’Autorité Ivoirienne de Régulation Pharmaceutique (AIRP) a dévoilé les résultats de tests de contrôle qualité effectués sur des échantillons de produits aphrodisiaques, dont les célèbres Attotè dit original 100% naturel.

Et le verdict est sans appel : la présence d’importantes quantités de SILDENAFIL, un composant chimique médicamenteux utilisé pour traiter le dysfonctionnement érectile, a été détectée dans ces produits.

Une alerte sanitaire majeure autour de Attoté
Cette révélation a pris de court les consommateurs et les acteurs du marché. L’AIRP a souligné que l’introduction de SILDENAFIL dans des produits prétendument naturels constitue une grave altération de leur composition. En effet, l’utilisation non contrôlée de cette substance médicamenteuse peut entraîner des risques pour la santé, notamment des interactions médicamenteuses dangereuses, des effets secondaires indésirables voire des accidents vasculaires cérébraux (AVC) et  des crises cardiaques.

Le juteux business d’aphrodisiaque « Attoté » sous Pression

Cette découverte a mis en lumière les failles dans la régulation des produits aphrodisiaques en Côte d’Ivoire. Alors que ces produits étaient largement commercialisés et consommés en raison de leur réputation supposée d’innocuité et d’efficacité, il apparaît désormais que la réalité est bien différente. Les consommateurs sont désormais confrontés à un dilemme : la confiance accordée aux produits traditionnels est ébranlée, et la demande de réglementation accrue se fait de plus en plus pressante.

L’urgence de la régulation

Face à cette crise de confiance, les autorités sanitaires ivoiriennes sont appelées à renforcer leur vigilance et leurs mesures de contrôle. Des actions et des mesures coercitives sont en cours à l’encontre des fabricants et des distributeurs impliqués dans cette affaire. Cependant, il est également crucial de sensibiliser le public aux risques associés à la consommation de produits non réglementés et de promouvoir une culture de transparence et de sécurité dans l’industrie des produits de santé naturels.

L’interdiction des produits «Attoté»  suite à la détection de SILDENAFIL dans leur composition est révélateur du fait que l’Etat ivoirien se veut rigoureux sur la question de santé publique à l’égard ces produits dits bio et naturels. Cette affaire met en lumière l’importance cruciale d’une surveillance rigoureuse du marché et d’une transparence totale dans la commercialisation de ces produits. Ce qui démontre une fois de plus que la protection de la santé publique et la préservation de la confiance des consommateurs restent au cœur des priorités des autorités ivoiriennes.  Yako Cognon-mousso.

A. K.

Source: Actumali.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *