19 mai 2024
Accueil » Blog » Koulouba : IBK retire à Boubèye deux véhicules

Koulouba : IBK retire à Boubèye deux véhicules

0
1 maiga

1 maigaSelon nos informations, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, a repris deux véhicules dont s’était procuré Soumeylou Boubèye Maiga, à la fin du sommet Afrique France.

80 véhicules 4X4 dont une trentaine de blindés d’une valeur d’environ 50 Milliards de F CFA, avaient été offerts au Mali par le Roi d’Arabie Saoudite, dans le cadre du sommet. A la fin des travaux du sommet, le secrétaire général de la présidence s’était approprié deux véhicules 4×4. Un acte que le président n’a pas du tout apprécié. A quel titre Soumeylou Boubèye Maiga s’octroie-il le droit de se servir de véhicules appartenant à l’Etat malien ? N’est-ce pas une pratique à laquelle il s’était adonné, sous d’autres cieux, notamment sous ATT et Alpha Omar Konaré en faisant main basse sur les biens de l’Etat? Il avait tenté aussi, en vain, la même manouvre lorsqu’il était ministre de la Défense et des Anciens combattants, avec deux véhicules blindés que la MINUSMA avait offert à l’Etat. En tout cas, il s’est senti humilié cette fois-ci, lui qui pensait qu’il était un intouchable à Koulouba.   

La maison où habite Boubèye appartient-elle toujours à l’Etat ?

A l’origine, la résidence du secrétaire général de la présidence, ex-ministre de la Défense était un bâtiment administratif, appartenant donc à l’Etat malien. Force est de reconnaitre que des modifications et non des moindres ont été apportées sur les lieux, de telle sorte que les voisins ont surnommé la résidence de « bunker ». Ces travaux ont-ils été ordonnés par l’Etat ? Mieux, le bâtiment reste-t-il une propriété de l’Etat malien  ou Boubèye tente-t-il de manœuvrer pour se l’approprier ? De telles pratiques, rappelons-le, sont lésion dans notre pays. Sous la transition, Dioncounda n’avait-il pas essayé de détourner la résidence destinée au Premier ministre, pour la mettre en son propre nom, au détriment de l’Etat ? C’est toujours IBk qui avait finalement annulé la procédure et restituer à l’Etat malien le bâtiment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *