20 avril 2024
Accueil » Blog » Signature de convention entre le Ministère des Maliens de l’extérieur et l’OIM : Prise en charge de plus de 500 maliens en difficulté au Niger

Signature de convention entre le Ministère des Maliens de l’extérieur et l’OIM : Prise en charge de plus de 500 maliens en difficulté au Niger

0

 

Les locaux du ministère des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine a servi de cadre pour la cérémonie de signature de convention entre le gouvernement malien et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). Première du genre, cette signature a pour objectif d’appuyer l’OIM pour la prise en charge, les soins et la gestion du retour au pays de plus de 500 maliens qui ont été rapatriés des pays du Maghreb en destination de l’OIM plus précisément dans la région d’Assamaka au Niger. La rencontre s’est déroulée le lundi 16 janvier 2023.

Mr Alhamdou Ag llyène, ministre des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine souligne que le problème est survenu en fin décembre et que la prise en charge des rapatriés a dépassé les capacités de l’OIM en terme de nourritures, de soins et autres . C’est dans cette optique que le ministère a entamé les démarches en soumettant le problème au président de la République, Assimi Goita et à l’ensemble du gouvernement pour récolter le fonds nécessaire et l’envoyer à l’OIM pour les besoins de nos compatriotes, d’où cette signature de convention.
Le ministre insiste sur le fait que la migration a de nos jours changé négativement. Il appelle la jeunesse à rester au pays pour les aides mutuelles entre population et gouvernement pour lutter contre le chômage. Auparavant, même ceux qui ne réussissaient pas en migration revenaient au pays en bonne santé mais de nos jours, ce n’est plus le cas, continue – t- il. Non seulement, les étrangers sont escroqués mais ils sont aussi violentés dans les pays de destination , selon lui .
Pascal Reyntjens, représentant de l’OIM confirme que les actions de l’OIM sont des actions d’assistance et de protection de jeunes gens qui se retrouvent dans des situations délicates après un parcours de migration souvent sur la route. Il se dit très heureux de pouvoir participer à la reconstruction du futur et de soutien pour cette jeunesse auprès du gouvernement malien. Il assure que l’aide que le gouvernement vient de mettre en place servira à un très grand nombre de déplacés à avoir accès aux soins, à la nourriture et aux bonnes conditions de retour au pays.

Kader Diarra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *