23 avril 2024
Accueil » Blog » Blocus de la CEDEAO sur Mali : les amazones du FUSI-MALI debout sur les remparts !

Blocus de la CEDEAO sur Mali : les amazones du FUSI-MALI debout sur les remparts !

0

Les femmes de la plateforme Front Uni pour la Sauvegarde de l’Intégrité du Mali (FUSI-MALI) ont réitéré leur soutien aux autorités de la transition et estiment les sanctions de la CEDEAO et de l’UEMOA à la fois illégitimes et illégales. C’était à la faveur d’un point de presse que les femmes ont symbolisé cette rencontre en mettant des condiments sur la table du présidium pour demander aux femmes de tenir ces moments de hausse des prix des condiments juste le temps que le pays se stabilise. C’était ce lundi 24 janvier au siège de ladite plateforme sis à missabougou.

Tiemoko Goïta, président du FUSI-MALI s’est exprimé en tant qu’invité et est revenu sur la hausse des prix des condiments dans les marchés. Il a invité les femmes du FUSI-MALI à sensibiliser toutes les femmes du Mali pour tenir ces moments difficiles avec les prix qui ont grimpé. Le président a parlé des différents survenus entre des maliens et des ivoiriens à travers les réseaux ces derniers temps. Il lance un appel aux ivoiriens à se retenir et nous accompagner dans les moments difficiles puisque nos deux pays sont frères.

Madame Keïta Kadi Doumbia, la vice-présidente du FUSI-MALI a fait une brève lecture de leur déclaration : << Dans ce contexte, les partenaires du Mali doivent accompagner le gouvernement à sortir de cette situation d’insécurités récurrentes pour aller vers des élections crédibles, apaisées et dont les résultats seront reconnus par tous.

Malheureusement, nous, femmes de la plateforme FUSI-MALI, sommes stupéfaites par la cruauté à tout égard des dirigeants de la CEDEAO à travers ces sanctions qui constituent la preuve d’un véritable harcèlement contre les peuples de la CEDEAO et le peuple ma!lien en particulier.

Les manifestations de soutiens aux autorités de la Transition, auxquelles les femmes de FUSI-MALI ont pris part’activement le 14 janvier 2022 dans toutes les capitales régionales, ont montré à la face du monde que le Président de la Transition et son Gouvernement répondent parfaitement aux aspirations du peuple malien.

Face à cette réalité, les femmes de la plateforme FUSI-MALI :

– demandent aux dirigeants de la CEDEAO de revoir leur position afin d’engager un véritable dialogue avec les autorités du Mali ;

– regrettent profondément l’implication de la France par son soutien aux sanctions prises par la CEDEAO contre le Mali ;

– félicitent tous les pays frères et amis qui ont apporté leur soutien au Mali et son peuple ;

– exhortent les dirigeants de la CEDEAO d’écouter leurs peuples pour l’intérêt de tous ;

– enfin demandent la levée de ces sanctions qui sapent tous les efforts vers l’atteinte des objectifs premiers de la création de la CEDEAO.

 Nous, femmes de la plateforme FUSI-MALI réaffirmons notre soutien aux recommandations des Assises Nationales de la Refondation (ANR). Nous soutenons nos autorités et les exhortons à poursuivre leur mission de reconquête de l’intégrité du Mali, de la dignité, de l’honneur et du respect que mérite le peuple malien >>. C’est sur cette déclaration que le point de presse a pris fin . Les amazones du FUSI Mali avec à sa tête Mme Keita Kadi Doumbia ont promis d’autres actions citoyennes pour sauver la patrie.

Kader   DIARRA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *