21 avril 2024
Accueil » Blog » Impacts de l’orpaillage traditionnel sur nos fleuves : L’OMVS et l’AFD au secours du fleuve Falémé !

Impacts de l’orpaillage traditionnel sur nos fleuves : L’OMVS et l’AFD au secours du fleuve Falémé !

0
Falémé

FaléméLes travaux de l’Atelier de validation du Rapport d’étude de l’impact des activités d’orpaillage sur la Falémé du bassin du fleuve Sénégal, ont eu lieu du 23 au 24 octobre 2023 à l’hôtel de l’Amitié de Bamako. Financée par l’AFD à hauteur de 565 millions de F CFA pour permettre à  l’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal (OMVS) de sauver la Falémé des mains des prédateurs de l’environnement. Le  thème  de la présente activité  était « La Falémé survivra t-elle à la fièvre de l’Or? »

Le bassin versant de la Falémé est le nid de plusieurs sortes d’exploitations artisanales : éluvionnaire, alluvionnaire et filonienne. Il est aussi le théâtre d’une importante activité minière avec plusieurs grandes mines à ciel ouvert dans le cours amont, toutes proches du lit de la Falémé. Mais à côté des sites artisanaux, un autre type d’orpailleurs opère dans le lit de la rivière, avec des dragues de grandes dimensions, lourdement mécanisées.

Soucieuse donc de cet état de lieu, l’OMVS et ses partenaires comptent entreprendre des moyens pour sauvegarder la Falémé.

C’est dans ce cadre que le Haut-commissariat de l’OMVS a sollicité et à obtenu, auprès de l’AFD dans le cadre du Projet SCREEN, un financement pour la prise en charge de l’Etude de l’impact des activités de l’orpaillage dans la Falémé du bassin du fleuve Sénégal.

Pour un montant d’un million d’euros équivalent à 656 millions FCFA, cette étude a pour objectif de caractériser et d’évaluer les impacts des activités d’orpaillage sur l’environnement de la Falémé, notamment l’impact sur la qualité des ressources en eau et les régimes hydrologiques du fleuve. En outre, elle doit permettre de proposer des mesures correctives et un plan d’actions pour limiter les impacts de cette activité sur le lit du fleuve Falémé.

L’objectif attendu de cet atelier est d’établir des mesures concrètes dans le plan d’actions prioritaires et d’urgence dans le rapport final. Ce qui permettra d’atténuer les impacts néfastes. La Falémé, fleuve important du Sénégal est menacée par l’impact des activités de l’orpaillage à travers l’usage de machine et des produits chimiques dangereux, notamment le mercure et le cyanure sans garantie de respect des normes. Ces pratiques conduisent à la destruction totale sur les végétaux, la couleur et la qualité du fleuve quotidiennement. Soucieux donc de cet état de lieu, l’OMVS et ses partenaires comptent entreprendre des moyens pour sauvegarder la Falémé.

 Cette étude revêt une importance capitale pour l’organisation, ainsi que les populations vivant dans le bassin du fleuve Sénégal, notamment dans la Falémé.

Mariam KONE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *