3 mars 2024
Accueil » Blog » Le discours de monsieur Samuel Eto’o aux lions après le match contre le Sénégal

Le discours de monsieur Samuel Eto’o aux lions après le match contre le Sénégal

0
Samuel Eto'o

Samuel Eto’o, ancienne star des Lions Indomptables reconverti président de la Fédération camerounaise, est sorti de sa réserve suite à la défaite infligée au Cameroun en Coupe d’Afrique des Nations 2023. Le Quintuple vainqueur de la CAN s’est en effet incliné 3-1 face au champion en titre, le Sénégal. Une humiliation selon la légende du football africain et mondial, qui a tenu un discours retentissant après le match dans leur quartier général.

Le discours de Samuel Eto’o :

Chers frères je vous comprends

Beaucoup parmi vous ne sont pas nés au Cameroun et n’ont jamais joué dans un club au Cameroun .
Les conseils d’un entraîneur Camerounais sont bénéfiques à un footballeur dès le début de sa carrière jusqu’à sa fin . Vous qui êtes nés là-bas , vous avez trop de droits sur les dirigeants.
Le Cameroun m’a appris que je suis un soldat au sein de l’équipe Nationale. Je vais mourir avec cet esprit .
Le Cameroun vient de traverser l’humiliation juste parce que l’amour pour la Patrie n’y est pas à 100% . Excusez moi de parler de moi .
Je pouvais jouer deux matches le même jour pour l’amour de notre beau pays . Je l’ai fait , Roger Milla l’a fait et François Omam Biyick l’a fait .
Croyez vous que le Cameroun nous payait plus que nos clubs ? Même pas 1/10 de ce qu’on touchait ailleurs .
Vous jouez avec trop de réserves de quoi avez vous peur ? Mourir pour la patrie dépasse tout l’argent de cette terre . Manga Onguené s’est brisé le pied pour ce pays il était meilleur que moi à l’époque . Il continue à respecter son pays malgré tout .
Ce que je retiens de vous ce vendredi . Nous nous sommes trompés en vous faisant venir jouer pour le drapeau . Mais après la CAN , les choses vont changer . Nous allons faire un examen de patriotisme avant de faire jouer de jeunes Camerounais dans l’équipe Nationale .
Bonne continuité dans la compétition !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *