3 mars 2024
Accueil » Blog » Présidentielle 2024 : un nouveau Front est né pour soutenir la candidature d’un des 5 colonels de la transition

Présidentielle 2024 : un nouveau Front est né pour soutenir la candidature d’un des 5 colonels de la transition

0
FPJM

FPJMDans le cadre de ses activités de soutien à la transition, le Front Populaire des Jeunes du Mali en abrégé (FPJM) a tenu un point de presse vendredi 01 juillet 2022, animé par Mahamadou Diawara président du FPJM qui avait à ses côtés d’autres membres du bureau. Plusieurs points étaient à l’ordre du jour notamment l’adoption de la nouvelle loi électorale par le CNT, la publication du chronogramme électoral par le gouvernement, gestion de la transition et le problème sécuritaire.

En effet, après une minute de silence observée en la mémoire des victimes civilo-militaires de la crise, le conférencier principal Mahamadou Diawara a pris la parole pour planter le décore. Il a souligné que l’objectif du point de presse est de donner l’avis du FPJM sur l’actualité récente de notre pays. À l’en croire, le FPJM salue l’adoption de la loi électorale par le Conseil National de transition sous la clairvoyance de son président le Colonel Malick Diaw qui a permis d’amender le projet de loi, déposé par le gouvernement ( 92 amendements) pour l’adapter aux réalités du pays. Il a aussi salué la publication du chronogramme électoral par le ministre de l’administration territoriale et de la Décentralisation lors du dernier cadre de concertation entre Ministère et les partis politiques au cours duquel toutes les forces vives du pays ont pris part. Selon lui, ces actes sont des grands pas vers la tenue des élections générales et le retour à l’ordre constitutionnel normal. C’est pourquoi au nom du FPJM, il a remercié et salué le leadership du président de la transition, Chef de l’Etat, le Colonel Assimi GOÏTA. Par ailleurs, malgré ces avancées majeures, le FPJM a émis des réserves par rapport à la réussite totale de la gestion de la transition. Pour cela, il réclame la démission du Premier ministre Dr Choguel Kokalla Maiga et la formation d’un gouvernement d’union nationale en tête un Premier neutre et rassembleur. Il reproche à l’actuel chef de l’exécutif la division des filles et fils du pays pour atteindre ses objectifs. À défaut, de cette démission volontaire, il demande au président de la transition de le limoger dans deux semaines sinon de nouveau front retourne au boulevard de l’indépendance avec d’autres forces vives de la nation. Autre revendication du FPJM est le retour rapide de la paix et la sécurité sur toute l’étendue du territoire national pour mettre fin à la tuerie de masse, des massacres, des viols et autres violences dont certains de nos compatriotes sont victimes. À celle ci s’ajoute la recherche rapide des solutions à la cherté de la vie dont le peuple malien souffre ces derniers temps depuis le début l’embargo à maintenant. Pour terminer, les responsables du Front Populaire des Jeunes du Mali ( FPJM) ont décidé à l’unanimité la transformation de leur mouvement en lieu et place d’un parti politique et le soutien de la candidature d’un des cinq (5) de colonels membres de la transition à l’élection présidentielle prochaine.

Mamadou Nima

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *