20 avril 2024
Accueil » Blog » Vulgarisation de la nouvelle constitution : le Forum des Forces du Changement debout sur les remparts !

Vulgarisation de la nouvelle constitution : le Forum des Forces du Changement debout sur les remparts !

0
Forum des forces du changement

Forum des forces du changementLe Forum des Forces du Changement a tenu le samedi 13 mai 2023 au Palais de la Culture de Bamako un méga meeting pour le lancement des activités de vulgarisation de la nouvelle constitution. L’objectif recherché par les organisateurs, est d’intensifier la campagne d’information et de sensibilisation pour que le  « OUI » remporte au soir du référendum, prévu pour le 18 juin prochain. Cette cérémonie  était présidée par Mme Coulibaly Kadiatou Samaké, 3é vice présidente de l’Union pour la République (URD), en présence de  notre consœur, Mme Aïché Baba Kéita, Présidente de la FORSAT Civile et de plusieurs hautes personnalités.

Le peuple malien est appelé aux urnes, le 18 juin 2023, pour une consultation référendaire en vue d’adopter la nouvelle constitution de la République du Mali par un Oui ou par Non. Pour ce faire, les soutiens de la transition s’activent.

« Par la grâce d’Allah SWT, nous sommes réunis cet après-midi pour lancer un des jalons les plus décisifs du processus de refondation de notre pays. » c’est par ces mots que Mme Coulibaly Kadiatou Samaké, coordinatrice du Forum a donné le ton pour le démarrage des travaux de ces assises. Une initiative du Forum des Forces du Changement, qui est une nouvelle plateforme qui regroupe plusieurs  partis politiques et les organisations des plateformes politiques et des associations de la société civile, déterminée et debout sur les remparts pour la refondation du Mali. Cette organisation composée majoritairement des femmes battantes, est un soutien de taille pour la transition. Son combat donné une victoire éclatante pour l’adoption de la nouvelle constitution en vue de refonder la patrie malienne.

De nos jours, la problématique de la révision constitutionnelle ou de l’élaboration d’une nouvelle constitution est une constante dans le débat politique national. A titre d’illustration, tous les régimes successifs de la 3ème République, sans exception, ont éprouvé le besoin de revisiter la constitution du 25 février 1992. Des lors la pertinence et l’intérêt de doter le Mali d’une nouvelle constitution s’avèrent indiscutables.

C’est pourquoi, les autorités de la transition sur la base des recommandations des Assises nationales de la refondation ont jugé utile de rédiger une nouvelle constitution et la faire adopter par un scrutin référendaire.

Ce nouveau projet de constitution objet du référendum comporte des innovations majeures selon Mme Coulibaly. Parmi ces  innovations, elle dira que «  Ce projet de constitution consacre l’avènement d’une nouvelle chambre du parlement, prenant ainsi en compte un pan important de l’accord issu du processus d’Alger, la création de la cour des comptes conformément aux directives communautaires de l’UEMOA en rapport avec la transparence dans la gestion des finances publiques. En outre, le nouveau projet valorise nos langues nationales, sanctionne le nomadisme des élus, assure la protection de l’environnement et la représentativité des maliens établis à l’extérieur au parlement. Il remet en surface nos légitimités traditionnelles et coutumières.

C’est pour toutes ses raisons et bien d’autres que nous devons, dès à présent, nous mobiliser, dans un élan patriotique, pour assurer un succès retentissant à ce référendum par un vote massif, clair et net pour le OUI ».  En poursuivant, elle a laissé entendre que :

« Très prochainement, nous allons définir ensemble une stratégie efficace de campagne qui nous permettra d’atteindre nos objectifs qui ne sont autres que la victoire écrasante du OUI au soir du 18 juin. » a-t-elle martelé avant de rendre un vibrant hommage au président de la Transition, Col. Assimi Goita.

Débout sur les remparts, la battante présidente de la Forsat-Civile, Aiché Baba Keita a lancé un vibrant appel aux participants. Elle dira que « les membres de nos regroupements respectifs et nous-mêmes devons déjà nous considérer en mission pour que le ‘’OUI’’ l’emporte  largement, sans équivoque, avec une participation majoritaire écrasante, signe d’une adhésion nationale totale de toutes les composantes du peuple malien. Résolument engagés dans le soutien sans faille aux actions novatrices et refondatrices de nos autorités, à travers nos différentes organisations, nous devons nous battre pour la validation de ce projet qui sera le premier jalon de la renaissance de notre Maliba ».

Par ailleurs, elle a lancé un cri de cœur : « Je lance un message à nous les femmes ANW MOUSSO LAKAW    le changement tant attendu le Malikura par nous, Alors sensibilisons nos enfants à la maison, nos maris à la maison sans nous rien ne va. C’est seulement après la victoire du ‘’OUI’’, au lendemain du 18 juin, que les plus hautes autorités pourront être confortées pour poursuivre leur œuvre de construction du Malikoura ! » a-t-elle conclu. Le ton est donné.

A.B.D Forum1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *