15 juillet 2024
Accueil » Blog » 20 janvier 2024: L’armée malienne au cœur de la reconquête du territoire

20 janvier 2024: L’armée malienne au cœur de la reconquête du territoire

0
L’armée malienne au cœur de la reconquête du territoire

Ce samedi 20 janvier, les Forces armées maliennes (FAMa) fêteront le 63e anniversaire de leur création. Ce 63e anniversaire intervient dans un contexte de reconquête du territoire et une lutte implacable contre le terrorisme sous toutes ses formes avec l’acquisition d’équipements militaires de dernière génération.
L’armée malienne a été créée le 20 janvier 1961 par le père de l’indépendance du Mali, le président Modibo Kéita dans l’optique de ne plus confier la sécurité et la défense du pays à une puissance tierce. Il développera d’ailleurs une diplomatie militaire multiforme et diversifiée, fondée sur l’intégration et la recherche de la paix et la sécurité dans le monde.
Depuis, cette date du 20 janvier est gravée dans la mémoire des Maliennes et Maliens et se perpétue malgré les circonstances.

C’est dans ce contexte que ce samedi 20 janvier 2024, les Forces l’armées maliennes (FAMa) vont célébrer le 63e anniversaire de sa création dans un contexte de fierté et d’appartenance à une nation forte et indépendante qui brille au firmament des autres nations malgré la situation que vit le Mali sur la scène sous-régionale et internationale.
Malgré les soubresauts, les coups bas et les revers sanglants que l’armée a subis au fil des années, elle continue malgré tout à faire des exploits sur le terrain, car notre survie et la survie de notre liberté en dépendent. D’ailleurs ce 63e anniversaire intervient dans un contexte de reconquête du territoire national avec la reprise de certaines villes emblématiques au nord du Mali comme Ber et Kidal, qui ont échappé au contrôle du pouvoir central de Bamako depuis une décennie d’une part.
D’autre part, elle dénote aussi de l’engagement de nos FAMa dans une lutte implacable contre le terrorisme et la criminalité en bande organisée au Sahel. Aujourd’hui, tout le monde sait que le Sahel est devenu un terrain de combat dans le cadre de la lutte anti-jihadiste.
Pour gagner ce combat contre le terrorisme, il faut des moyens et l’Etat, malgré la conjoncture économique que travers le Mali, ne cesse de consentir des efforts colossaux pour minimiser les risques d’attaque terroristes et maitriser la situation sécuritaire.
Depuis 2021, les Forces armées maliennes sont dotées d’équipements militaires de dernière génération : véhicules blindés, aéronefs transportant les troupes sur le terrain, drones de surveillance et d’attaques. Ce rééquipement militaire de nos FAMa a fait du Mali le 3e grand importateur d’armes en Afrique subsaharienne après l’Angola et le Nigeria.
En plus de ce réarmement, une nouvelle stratégie a été adoptée aujourd’hui par les autorités militaires au pouvoir. L’armée malienne est dormais sur l’offensive et la défensive pour traquer les terroristes dans leur dernier retranchement.
A en croire les différents communiqués de la Dirpa, l’armée malienne engrange en longueur de journée des victoires satisfaisantes sur les terroristes que ce soit au centre, au nord et au sud du pays.
Nonobstant cela, la simple présence de l’armée malienne au Sahel n’a pas suffi pour aller plus loin dans la lutte contre le terrorisme au Sahel.

Le Mali a créé l’Alliance des Etats du Sahel qui regroupe en plus du Mali, le Niger et le Burkina Faso pour établir une architecture de défense commune et s’engager dans la lutte contre le terrorisme sous toutes ses formes et la criminalité en bande organisée et les rebellions armées dans l’espace commun de l’Alliance des Etats du Sahel.
Depuis, l’armée malienne n’a cessé d’épauler le Niger et le Burkina Faso avec l’entrée en action des vecteurs aériens et la fourniture des renseignements. Cela pour empêcher des attaques de grande ampleur dans ces deux pays du Sahel confrontés aussi au fléau du terrorisme.
Bonne fête à nos Forces armées maliennes !

Ousmane Mahamane
Source : Mali Tribune

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *