22 février 2024
Accueil » Blog » 49ème session ordinaire du FARE : 854.117.700 Francs CFA arrêté comme le budget de 2023 en recettes et en dépenses

49ème session ordinaire du FARE : 854.117.700 Francs CFA arrêté comme le budget de 2023 en recettes et en dépenses

0

Le Fonds Auto Renouvelable pour l’Emploi (FARE) a ouvert les travaux de sa 49ème session ordinaire (budgétaire) ce mercredi 14 décembre 2022 dans ses locaux. À l’ordre du jour de cette session ordinaire, il s’agit de l’examen et l’adoption du projet de budget prévisionnel et du projet de Programme de Travail Annuel ( PTA ) du FARE au titre de l’exercice 2023. Il a été question aussi de jeter un regard rétrospectif sur le déroulement de l’exercice écoulé.

Ibrahim Ag Nock, le président du conseil d’administration du Fonds Auto Renouvelable pour l’Emploi (FARE) souligne qu’à l’analyse du point d’exécution du budget de l’exercice 2022, on constate le maintien à un niveau constant des recettes et à une maîtrise des dépenses. Ainsi, il invite ses collègues à poursuivre dans cette dynamique, tant pour l’amélioration des recettes que pour la maîtrise des charges. Concernant l’année 2023, il confirme que le projet de budget est arrêté en recettes et en dépenses à la somme de 854.117.700 Francs CFA.
En 2023 , le FARE prévoit un certain nombre d’activités dans les domaines traditionnels de ses missions, selon lui. Ce sont, entre autres : – la création et le développement des PME / PMI (avec le suivi des projets garantis) et la garantie des projets des commerçants détaillants ; – le cautionnement des marchés (qui prévoit le cautionnement de 180 entreprises pour un montant de 600.000.000 FCFA) , – le suivi des promoteurs cautionnés, la communication ainsi que des activités relatives au PROCEJ où il est prévu le suivi de 920 projets installés pour un coût global de 2.500.000 F CFA.

Bassala Kassim Touré, directeur éxecutif du FARE explique qu’ils ont financé plusieurs projets entre la fourchette de 300.000 à 12.000.000 FCFA. Ils aident aussi les entreprises qui ont des marchés publics mais qui n’ont le fonds nécessaire pour exécuter le marché, déclare t- il.

Par ailleurs, dans le cadre du renforcement des capacités et de l’amélioration du dispositif du FARE, une mission d’étude menée par le Fonds de Solidarité Africain (FSA) vient de finaliser ses travaux et le rapport est disponible, confirme Ibrahim Ag Nock.
<< Notre Association s’inscrit dans le dispositif de soutien pour la création et le développement des PME – PMI et contribue à la résorption du chômage , C’est ainsi que le Budget Prévisionnel et le Programme de Travail Annuel ( PTA ) soumis à votre appréciation visent non seulement à consolider les acquis , mais aussi et surtout , à développer les actions de promotion de l’auto emploi à travers l’appui à la création des PME et le renforcement des entreprises existantes >> affirme le président du conseil d’administration.

Kader  Diarra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *