22 février 2024
Accueil » Blog » 66ème session ordinaire du conseil d’administration de  » Aéroports du Mali  » : Augmentation de 6 % des produits et des charges d’exploitation, ainsi que de 22 % des investissements, tel est présenté le budget 2023

66ème session ordinaire du conseil d’administration de  » Aéroports du Mali  » : Augmentation de 6 % des produits et des charges d’exploitation, ainsi que de 22 % des investissements, tel est présenté le budget 2023

0

L’aéroport international président Modibo Keïta a servi de cadre pour l’ouverture des travaux de la 66ème session ordinaire du conseil d’administration de << Aéroports du Mali >> ce mercredi 14 décembre 2022. L’ordre du jour soumis au conseil comprenait : – L’examen et l’adoption du procès – verbal de la 65ème session ordinaire ; – l’examen des points d’exécution des recommandations et résolutions issues de la 65ème session ; – l’examen et l’adoption du rapport d’activités 2022 ; – l’examen et l’adoption du projet de programme d’activités 2023 ; – l’examen et l’adoption du projet de budget 2023 et les divers.

Le colonel Lassina Togola, le président directeur général de l’aéroport international Modibo Keïta a présidé les travaux de la session ordinaire. Il confirme que le programme d’activités et le projet de budget 2023 sont conçus pour l’atteinte des objectifs suivants : – L’amélioration des capacités d’accueil ; L’amélioration des infrastructures et installations ; La mise à niveau et pérennisation des équipements ; L’amélioration des ressources ; L’optimisation des charges d’exploitation et enfin le maintien du certificat d’aérodrome de l’Aéroport International Président Modibo KEITA- Sénou ( AIPMK – S ).
Il a ainsi présenté le projet de budget 2023 comme suit : Une augmentation de 6 % des produits ; Une augmentation de 6 % des charges d’exploitation et une augmentation des investissements de 22 %.

Il est revenu sur l’année 2022 en affirmant que celle-ci avait été annoncée dans notre pays comme l’année de reprise , compte tenu des évolutions constatées en 2021 sur les plans sécuritaire, économique et socio-politique. C’est tenant compte de ces paramètres que le programme d’activités 2022 et le budget correspondant ont été élaborés, selon lui.
Dans son discours, il mentionne qu’au Mali cette prévision optimiste a été contrariée par l’embargo économique et financier décidé par la CEDEAO en janvier 2022. Cet embargo a fermé les espaces frontières aériens des Etats membres de la CEDEAO au trafic de et vers le Mali.

C’est ainsi qu’au cours des neufs premiers mois de l’année 2022 , les compagnies : Air Côte d’Ivoire , Air Sénégal et Air Burkina , qui avaient une desserte régulière sur Bamako , ont arrêté immédiatement leurs vols, dit-il. Cet embargo a été suivi par la décision du Gouvernement français de suspendre temporairement les vols d’Air France à destination du Mali du 12 janvier 2022 au 06 février 2022, a-t-il dit. En conséquence , Bamako n’était desservie que par les compagnies régulières suivantes : ASKY , Ethiopian Airlines , Mauritania Airlines , Tunis Air et Turkish Airlines, lance le PDG. Ces mesures ont impacté le trafic aérien en bouleversant les prévisions qui ont été faites jusqu’au 15 juillet , date de la levée de l’embargo, termine t- il.

Kader   Diarra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *