20 mai 2024
Accueil » Blog » ECHOS DU CENTRE DU MALI:5 personnes ont été tuées dans la zone de Mondoro

ECHOS DU CENTRE DU MALI:5 personnes ont été tuées dans la zone de Mondoro

0
nord mali

nord maliCinq personnes ont été tuées en début de semaine dernière dans la zone de Mondoro (cercle de Douentza dans le centre-est du Mali) près de la frontière avec le Burkina Faso. 3 des victimes sont des commerçants (un Mossi Burkinabé, un Peul Jelgoowo Burkinabé et un Peul malien originaire de Boundou Heiirou). Les deux autres sont des éleveurs (un Bellah de 25 ans tué à N’Tiofolle, et un Peul du Bourgou Macina).

À noter que N’Tiofolle se situe non loin de Boullikessi. Le crime a eu lieu à 3km d’un camp militaire.
« Les bourreaux seraient des membres d’un des nombreux de groupes de bandits armés opérant dans ce secteur à cheval entre le Mali et le Burkina Faso, dans le Seeno Maango », nous apprend l’ONG Kisal, qui informe également que 5 personnes sont blacklistées dans la zone de Boulkessi et leurs vies sont menacées. Il s’agit de Bouraima Mody Diallo, chef de village de Boulkessi,
Amadou Hammadoun Diallo, premier conseiller du chef de village de Kobou, Hama Dabi, Garbel, Hamma Diallo et Bouraima Amadou Barry, commerçants locaux.
L’ONG Kisal s’inquiète que « des différents politiques s’immiscent dans le climat d’insécurité et l’absence de l’État pour faire entrevoir la possibilité des règlements de compte. Nos sources pointent vers des responsabilités émanant de régions voisines. », accuse-t-elle avant d’appeler à des enquête pour éviter l’escalade.
Habi Kaba Diakité

HUMANITAIRE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *