20 avril 2024
Accueil » Blog » OFFICE CENTRAL DES STUPÉFIANTS : Officier hors paire, Bassirou BAMBA aux commandes

OFFICE CENTRAL DES STUPÉFIANTS : Officier hors paire, Bassirou BAMBA aux commandes

0

La figure emblématique de la Police Nationale, contrôleur général en poste depuis, les premières heures de la vie de l’OCS est désormais le tout nouveau Directeur Général Adjoint de l’Office Central des Stupéfiants. Un choix qui n’est pas anodin surtout il intervient à un moment où l’OCS entame sa victoire de croisière sous la bénédiction de son Directeur, le colonel Fousseyni Fadama KEITA, un homme pétri d’expériences.

Aux âme bien nés la valeur n’attend point le nombre de jour. Cet âge illustre parfaitement bien le parcours héroïque de ce valeureux officier. Taciturne et humbler, à savoir, le Contrôleur Général de Police Bassirou BAMBA est un policier expérimenté ayant duré dans les rouages de l’OCS avec un parcours scolaire d’un policier exceptionnel.
 Puis qu’il s’agit de ce quinquagénaire Officier de la Police Nationale, reste une icône, une source d’inspiration pour la nouvelle génération au sein de la Police Nationale en pleine reconstitution. Ce natif d’un 24 août 1966 à Bamako est marié et père de 07 enfants. Bassirou a commencé son cursus scolaire à Bamako et obtenu sa Maitrise, spécialité Administration Publique Session : de Juin 1992 ENA (Ecole Nationale d’Administration publique). Avant il obtint en 1985 son Baccalauréat malien 1ère partie et puis la 2ème partie en 1986. De 1996 à 2000, il signe son entrée au Groupement Mobile de Sécurité (GMS – Bamako) comme élément de Maintien de l’Ordre. Ensuite, il se signale très vite au sein de cette unité par son esprit vif de policier qualifié qui lui valu être encadreur permanent à l’Ecole Nationale de Police entre 2001 à 2004. Fraichement nommé en 2004 comme Adjoint au Chef de la Brigade de Recherches au Commissariat Spécial des Chemins de Fer de Bamako. Le Contrôleur Général de Police Bassirou BAMBA y reste jusqu’à en 2005. Entre 2005 à 2007, il s’en va   au Darfour (Soudan) au sein de la Composante de la Police Civile comme Agent de Maintien de la Paix.
 Gardez vos souffles !
 Homme de poigne, il insuffle un nouvel élan comme Chef de la Section Voie Publique au Commissariat de Police du 1er Arrondissement de Kayes : de Juillet 2008 à Mai 2011.  Continuant à suivre son petit bonhomme de chemin en vue de servir toujours le Mali, Bassirou BAMBA devient du coup, le Chef d’Antenne Adjoint de l’Office Central des Stupéfiants de Kayes : de Mai 2011 à Janvier 2015, suivant Arrêté N°2011-2027/MSPC-SG du 27 Mai 2011. Après quoi, il est nommé Chef d’Antenne de l’Office Central des Stupéfiants de Kidal : depuis janvier 2015 en subsistance à Bamako. Puis, Chef d’Antenne Rive Gauche de Bamako de l’Office Central des Stupéfiants: Arrêté N°2016-3279/MSPC-SG du 09 Septembre 2016. Au terme de cette riche carrière, le Contrôleur Général de Police Bassirou BAMBA dirige comme Chef la Division Planification et Etudes Stratégiques à la Direction de l’Office Central des Stupéfiants : Arrêté N°2018-3961/MSPC-SG du 15 Novembre 2018 jusqu’à sa nomination.
 Expériences professionnelles !
 Animé d’une saine émulation, le jeune policier incorporé le 1er Août 1994 à l’époque entame une carrière riche. C’est ainsi, qu’il devient le 28 Mars 1996 Sergent de Police et puis Sergent-chef de Police en 2001. Le 1er Août 2004,  il se distingue déjà dans l’exercice de ses fonctions au niveau des différentes unités et devient Inspecteur de Police.
 Après s’en est suivi sa succession en grade de Commissaire de Police, le 22 Avril 2008  (Promotion 2006-2007), Commissaire Principal de Police : le 1er Janvier 2013, Commissaire Divisionnaire de Police suivant Décret N°2018-0915/P-RM du 28 Décembre 2018 et Contrôleur Général de Police suivant Décret N°2019-1010/P-RM du 31 Décembre 2019.
 Par ailleurs, le Contrôleur Général de Police Bassirou BAMBA a plusieurs attestations et Certificats à son compteur à la suite de sa carrière inédite.
 Connaissances Fondamentales sur les Opérations de Soutien à la Paix, du 26 au 30 Octobre 2015 à l’Ecole de Maintien de la Paix.
– Formation des Formateurs sur les Stupéfiants – Surveillance – Filature et Interpellation, organisée par l’ONUDC (Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime) à la Direction de l’Office Central des Stupéfiants, du 25 au 29 Mai 2015.
– Stage sur le Leadership et le Management, organisé par le Centre Koffi Annan à l’Ecole de Maintien de la Paix Alioune Blondin Bèye, du 23 Mars au 03 Avril 2015.
– Stage de Pré-déploiement UNAMID Police, au Centre Koffi Annan à Accra, du 20 Juin au 1er Juillet 2011.
– Formation sur la Convention Relative aux Droits des Enfants, organisée par Enda Tiers Monde, du 17 au 21 Mars 2008 à l’Ecole Nationale de Police de Bamako.
– Formation sur la Protection des Droits des Enfants au Darfour, du 04 au 09 Septembre 2006.
– Certificat de la Mission de l’Union Africaine au Darfour, du 10 Décembre 2005 au 14 Décembre 2007.
– Formation des Formateurs en GTPI (Gestes Techniques et Professionnels en Intervention), en Juillet 2003.
– Brevet de Stage de Maintien de l’Ordre : Bamako le 24 Mars 1995.
 Cet homme admiratif, Contrôleur Général de Police Bassirou BAMBA reste une référence à la police nationale car ayant décroché tous ces certificats, il a imprimé une nouvelle dynamique dans le travail de l’OCS.
 Aujourd’hui, directeur général adjoint de l’OCS, cet officier émérite et diplômé de plusieurs cours sur la drogue assure tant bien mal plusieurs tâches importantes. Missionnaire chevronné, enfin d’une carrière riche, Bassirou BAMBA invite la jeune génération à redoubler d’efforts pour relever le défi de l’heure. Le Contrôleur Général de Police Bassirou BAMBA reste un passionné de la lecture, de la musique, du cinéma et des travaux champêtres. Parlant plusieurs langues français, anglais et Bamanan. Ce valeureux Officier très courtois et breveté de la police nationale a un parcours attrayant.
 Brefs, en tout état de cause, il est préférable de le dire en haute intelligible voie que l’homme est sur un terrain connu. Le reste n’est qu’à lui souhaiter une bonne chance à vos mission, M Bamba.

CCOM de l’OCS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *